Transfert des activités de Guinée Games : travailleurs et clients mobilisés pour refuser

0
329

Dans le litige qui oppose la société de loterie Guinée Games avec le régulateur qui est aussi opérateur, la LONAGUI, nous voyons depuis plusieurs jours une mobilisation massive et, il faut le reconnaître, plutôt inattendue sur les réseaux sociaux comme dans l’opinion publique en faveur de Guinée Games.

Depuis plusieurs jours en effet, les messages de soutien affluent. Sur chaque article, chaque publication, dans la rue et même plus récemment au sein de certaines agences, les commentaires sont sans équivoque et apportent leur soutien au leader du secteur.

A Mandiana par exemple, des clients sont venus signifier leur solidarité aux représentant de Guinée Games à l’agence locale sur place.

Dans d’autres villes, Dinguiraye, Léro, Kissidougou, Kankan, Faranah, Dabola, Siguiri, Gueckedou, etc…on voit les agents se présenter aux agences pour marquer leur opposition à la démarche actuelle du régulateur.

Les reportages pris au niveau des kiosques sont unanimes, la récupération de l’activité d’une société privée par la LONAGUI est une mauvaise chose. Selon Alkaly, parieur de Guinée Games à Matam « On a vu ce qui s’est passé avec PMU, avant la LONAGUI, PMU, on voyait des grosses cagnottes, même 1 milliard, et puis ils faisaient des choses aussi pour la population, aujourd’hui on voit quoi de ça ? Rien, même 100 millions les cagnottes c’est rare. C’est pour cela que moi je joue le Jackpot de Guinée Games, car là on voit bien que tu peux gagner gros. Si cela passe à la LONAGUI, moi je vais arrêter de jouer ».

Du côté des agents le constat est le même, surtout pour ceux dans les zones reculées du pays, où le kiosque de Guinée Games est bien souvent la seule activité proposée pour les jeunes.  Pour beaucoup d’agents en effet, pas question de participer aux formations.

Rappelons néanmoins au final, malgré des tentatives de diversion, que le débat devrait avoir lieu sur le plan juridique, entre un régulateur, sensé faire appliquer leur droit et les contrats, et Guinée Games, un exploitant sous contrat.

Espérons que le droit et le bon sens revienne au centre du débat afin de donner une issue favorable à tous.

Mamady Camara

Journaliste – Blogueur