Procès du 28 septembre: des poursuites engagées contre le Gal Sékouba Konaté

0
215

L’interrogatoire du capitaine Moussa Dadis Camara se poursuit devant le tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la cour d’appel de Conakry. Neuvième accusé à comparaître devant le tribunal tenu avec maestria (pub gratuite) par le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara, le président du CNDD la junte au pouvoir au moment des regrettables événements du 28 septembre 2009 dans le grand stade de Conakry.

Dans sa version des faits, le capitaine Dadis ne manque aucune occasion pour charger les anciens présidents Général Sékouba Konaté (transition 2009-2010) et Alpha Condé (2010 – 2021) d’être des commanditaires du complot, dit-il, contre sa personne pour l’évincer du pouvoir. D’où les événements du 28 septembre 2009, insiste-t-il.

Pour ces accusations et la destination des 22 millions de dollars (l’argent à l’époque donné par la SAG), le procureur Algassimou Diallo a transmis au procureur général près la Cour d’appel une commission rogatoire internationale contre le Général Sékouba Konaté pour des faits d’assassinat, de pillages, de meurtres, de viols, entre autres. Bref, tous les faits pour lesquels les autres accusés sont renvoyés devant le tribunal.

Dans la foulée, le procureur général près la cour d’appel de Conakry a saisi le ministre de la justice l’informant relative à la procédure d’enquêtes préliminaires contre l’ancien président de la transition Général Konaté pour des faits présumés de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux portant sur le montant de 22 millions de dollars.