Manif du FNDC: « je ne peux être garant d’une marche interdite par l’État dans ma commune » réagit Ismaël Condé maire de Matam

0
56

Sauf changement de dernière minute le FNDC reste ferme sur la tenue de sa marche de ce jeudi 23 juin sur l’autoroute Fidèle Castro allant du rond-point de la tannerie à l’esplanade du palais du peuple. 

Contacté par nos confrères de FIM FM, le maire de Matam dit avoir interdit cette marche pour ne pas exposer les habitants dans des situations critiques, comme ce fut toujours pendant les précédentes manifestations interdites par les autorités. 

« Moi mon problème aujourd’hui, c’est la quiétude sociale dans ma commune, vous savez quand une marche est interdite en Guinée ça se débouche par quoi, ça débouche par des violences, des casses et moi aujourd’hui je ne peux pas associer, je ne peux pas être garant, puisque le FNDC ne m’a apporté aucune garantie concernant la sécurisation de cette marche ils ont juste envoyé une lettre d’information alors que l’État a interdit cette marche ».

Pour l’ancien prisonnier d’Alpha Condé, en tout cas ça se disait, la décision d’interdire la tenue de la marche du FNDC du fait que l’Etat qui sécurise la marche interdit aussi cette marche, alors qui va sécuriser la marche, c’est pourquoi moi je ne peux pas aujourd’hui livrer les habitants de ma commune à une telle manifestation.

Il faut ajouter que les deux autres communes concernées, Matoto et Kaloum s’opposent aussi à cette marche du FNDC dans leurs circonscriptions.

Mamady 1 KABA