Maison centrale: le cerveau présumé des kidnappings s’évade en prison le département de la justice parle de complicité

0
14

Arrêté le 6 avril dans la banlieue de Conakry avant d’être présenté à la presse le 22 avril dernier en compagnie de plusieurs de ses complices Mohamed Sidy Diallo, s’est évadé de la maison centrale de Coronthie ce dimanche 18 juillet 2021.

Le contrôleur général de la police Boubacar Kassé, a confirmé l’information avant de confier que le régisseur adjoint et des gardes pénitentiaires de la maison centrale sont consignés et une enquête est déjà ouverte. «C’est dans la nuit du 17 au 18 juillet qu’il s’est évadé. C’est aux environs de 13h 55 minutes ce dimanche que le régisseur a été informé que ce nommé Sidy Diallo n’était pas dans sa cellule. Les présumés auteurs dont le régisseur adjoint et d’autres gardes pénitentiaires qui étaient responsables de la garde ce jour ont été consignés et ils vont être mis à la disposition de la justice pour des enquêtes qui ont été ouvertes », a indiqué le contrôleur général Boubacar Kassé

Dans un communiqué publié ce lundi 19 juillet 2021, le ministère de la justice et garde des sceaux a indiqué qu’après les premières enquêtes, tout porte à croire que le nommé Mohamed Sidy Diallo a bénéficié d’une certaine complicité au sein de l’équipe de garde compte tenu qu’aucune effraction n’a été constater au niveau de sa cellule.
Sidy Mohamed Diallo, en détention depuis Avril 2021, est poursuivi pour terrorisme, enlèvement, séquestration, demande de rançon, association de malfaiteurs, vol aggravé, détention et usage d’armes de guerre. L’une de ses opérations de kidnapping a porté sur l’opérateur économique Thierno Mamadou Dansoko. A qui un montant de 100.000 dollars avait été demandé pour sa libération.

Bimbirico Barry