Libération des emprises des voiries : le gouvernement opte pour la fermeté jusqu’au bout

0
100

Le ministre Ibrahima Kourouma en compagnie du gouverneur de la ville de Conakry et d’autres membres du gouvernement, ont tenu un point de presse ce lundi 22 février au gouvernorat de la ville de Conakry

L’objectif, expliquer le bien-fondé de l’opération de déguerpissement déclenchée dans la capitale. Dans sa prise de parole, le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire a fait savoir que ce projet s’inscrit dans l’urbanisation de la ville de Conakry. « C’est une action instruite par le président de la République pour améliorer les conditions de vie. Le premier pilier dans lequel s’inscrit l’activité que nous menons aujourd’hui est le développement spatial et la sécurisation du foncier. Nous allons libérer les emprises. Ce n’est pas dirigé contre quelqu’un, contre une ethnie ou région, c’est dirigé pour que chacun de nous ait le bien-être », explique le ministre Ibrahima Kourouma

Dr Ibrahima Kourouma rassure que personne ne sera autorisée à s’y installer après la libération des emprises au risque d’être sanctionnées. « Nous souhaitons que les gens ne reviennent plus. Le gouvernement fera en sorte que toutes ces voies libérées soient entretenues. Nous ne souhaitons pas venir casser permanemment, nous souhaitons que chaque Guinéen comprenne que le domaine de l’Etat ne lui appartient pas » poursuit le ministre

Avant de lancer cette invite aux citoyens guinéens. « Nous prions tous les Guinéens de dégager sur le trottoir, que tout le mon reste dans sa concession. Que personne ne vienne sous prétexte qu’ils ont cassé, ils n’ont pas aménagé. Non, ça ne sert à rien parce que si vous venez on va casser » a martelé Dr Ibrahima Kourouma

Au cours de ce point de presse, le gouvernement, à travers Dr Ibrahima Kourouma, a promis que cette opération de déguerpissement va s’étendre à l’intérieur du pays