Examens nationaux: le ministre Guillaume Harwing réitère la fermeté aux candidats et surveillants au baccalauréat

0
46

Après le certificat d’études élémentaires, le brevet d’études du premier cycle, les premières épreuves du baccalauréat unique session 2022 ont été lancées ce vendredi 17 juin sur toute l’étendue du territoire. Le ministre de  l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation Guillaume HAWING a choisi le lycée Léopold Sedar SENGHOR de Yimbaya pour la circonstance.

La consigne de « tolérance zéro » n’est plus à rappeler, c’est pourquoi le ministre s’est voulu ferme pour la moralisation de ces examens. « Nous avons été clair, très clair, aux surveillants nous leurs avons dit ceci, vous avez tous vus les règlements des examens nationaux, vous avez tous juré alors essayez de respecter vos serments, c’est très important. Nous leurs avons dit aussi, et c’était un rappel tout ce qui vont faillir, ils vont répondre à la hauteur de leurs forfaitures. Quant aux candidats le même message a été véhiculé, tu triches tu seras éliminé et poursuivis. Donc nous leur avons dit que nous avons aujourd’hui toutes les techniques, donc tous ce qu’ils font nous sommes au courant et nous savons donc tout ceux qui vont se prêter à ça ils seront traqués et ces élèves d’office éliminés des examens nationaux » a martelé le ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation Guillaume HAWING

En terme de statistiques, la commune de matoto a présenté, au total 22 358 candidats dont 9 709 filles tous profils confondus. Soient aux Sciences Experimentales 4 013 candidats dont 2 406 filles, Sciences Mathématiques 7 815 candidats dont 2 972 filles, Sciences sociales 10 234 dont 4 272 filles. Quant aux franco-arabe, ils sont 37 candidats dont 20 filles pour les sciences Experimentales et 259 dont 39 filles en sciences sociales, a détaillé le directeur communal de l’éducation par intérim de Matoto Sékou KABA.