Demande de mise en liberté provisoire de Foniké Menguè et cie : les avocats déboutés en appel

0
196

Alors que leurs avocats espéraient obtenir leur libération ce mercredi 31 août 2022, l’activiste de la société civile Oumar Sylla alias Foniké Menguè coordinateur du front national pour la défense de la constitution, Ibrahima Diallo chargé des stratégies et Saikou Yaya Barry secrétaire exécutif de l’UFR vont encore devoir patienter à la maison centrale de Coronthie.

Pour leur mise en liberté, les avocats en charge du dossier avaient relevés appel devant la chambre de contrôle de la cour d’appel de Conakry. Ils ont été déboutés ce mercredi 31 août 2022 au niveau de la cour d’appel de Conakry.

« Nous avons fait appel contre une ordonnance de placement sous mandat de dépôt, et que le juge d’instruction en charge a rejeté notre demande, alors, la chambre de contrôle qui est là juridiction de censure a examiné de nouveau, et aujourd’hui c’était le jour du délibéré mais très malheureusement, il a confirmé l’ordonnance prise par le juge d’instruction d’instance », a déclaré Maître Alseny Aïssata un des conseils des prévenus au sortir de l’audience

Avant d’annoncer de poursuivre le combat pour une libération rapide de leurs clients « le combat continue, le dossier est loin d’être classé, nous allons accélérer les choses pour aller au fond » a fait savoir l’avocat au micro de notre reporter

Arrêtés en marge des récentes manifestations du FNDC, Oumar Sylla alias Foniké Menguè, Ibrahima Diallo, Saikou Yaya Barry sont en détention préventive à la maison centrale de Conakry depuis plus d’un mois.

Bantignel Barry