Après Fonikè Manguè, Saïkou Yaya Barry (UFR) et Ibrahima Diallo (fndc) aussi mis aux arrêts

0
56

Sale moment pour les acteurs sociopolitiques guinéens. Ce, au lendemain des violences en marge de l’appel à manifester du fndc le 28 juillet et le lendemain. Il s’agit de l’ancien député Saikou Yaya Barry secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines et Ibrahima Diallo responsable chargé des opérations du fndc. Pour le cas de ce responsable du fndc, son épouse précise « qu’il (Ibrahima Diallo) a reçu une convocation de la DPJ et est parti avec 4 policiers ».

Avant ces deux acteurs sociopolitiques, les autorités policières ont mis le grappin sur le coordinateur national du front national pour la défense de la constitution Oumar Sylla alias Fonikè Manguè tard dans la nuit du 29 au 30 juillet à son domicile pour une destination inconnue, dénoncent ses proches qui parlent de kidnapping

Selon un bilan du fndc, ces manifestations ont causé la mort de 4 personnes et plusieurs blessés. D’ailleurs il a fallu un appel du président bissau-guinéen Umarou Sissoko Embalo aux organisateurs et une militarisation de la zone pour ramener le calme sur l’axe Le prince, principal théâtre des violences pendant les deux derniers jours