Appel du PM au dialogue : pour Abdoulaye Kourouma, le premier ministre doit rendre sa démission

0
67

Longtemps demandé par les acteurs de la vie socio-politique, le dialogue inclusif verra t-il le jour? L’espoir reste encore permis après la sortie médiatique du premier ministre Mohamed BÉAVOGUI qui a, à l’occasion d’une conférence de presse, déclaré que son ministre de l’administration du territoire fasse appel aux différentes parties prenantes pour un dialogue cette fois-ci un inclusif. 

Cette déclaration de Mohamed BÉAVOGUI, est perçu de divers regards par les politiques. Au RRD par exemple, on estime que le premier ministre annonce ce dialogue à la dernière minute soit à la veille d’une manifestation de rue, mais aussi pour que la promesse faite à la CEDEAO sur la tenue d’un dialogue inclusif d’ici le 03 juillet prochain. 

Son président Abdoulaye KOUROUMA demande sa démission. « Gouverner c’est prévenir, anticiper pour ne pas subir, moi je pense que nous avons un premier ministre qui n’est pas à la hauteur, il a tellement tardé de prendre les choses en mains. Cela dénote suffisamment qu’il n’a pas la maîtrise ou qu’il n’a pas la main libre, ce qui est difficile. Il faut retenir que le premier ministre ne joue pas correctement son rôle, nous sommes dans une situation inconstitutionnelle, moi je crois que c’est le dialogue mutuel qui peut nous enlever dans ça. Il est venu en retard mais il n’est jamais tard pour mieux faire. Mais moi objectivement, aujourd’hui je demande la démission du premier ministre parce que cette situation, il en est responsable. Il n’a pas pu gérer les choses, il n’a pas pris les choses à temps. Si quelqu’un doit partir aujourd’hui, c’est le premier ministre pour incapacité de gérer les choses, la situation, il n’est vraiment pas à la hauteur de gérer un gouvernement de transition » a déclaré Abdoulaye KOUROUMA président du Rassemblement pour la Renaissance et le Développement. 

Quant à la manifestation projetée par le FNDC, le RRD ne compte pas prendre part à cette manifestation, ne s’oppose pas nullement pas à ce droit qu’il qualifié de droit universel. « Le RRD en tant que démocrate et républicain, n’empêchera personne à exercer ses droits. La manifestation est un droit universel s’il faut le dire, donc aucun républicain ne peut empêcher ce droit. 

Par ailleurs, le politique pense que la préoccupation devrait être à comment amener le pays à l’ordre constitutionnel et comment il faut quitter dans l’anarchie. 

« C’est pourquoi j’appelle le gouvernement de respecter le droit individuel comme le droit de manifestation, d’encadrer ceux qui sollicitent manifester et aux organisateurs d’éduquer leurs militants ou sympathisants qui adhèrent à leurs manifestations et de veiller aussi sur la conduite des manifestants que chacun joue son rôle » a interpellé Abdoulaye KOUROUMA président du RRD. 

Mamady 1 KABA