Accusés d’escroquerie, Ismaël Condé et le maire de Matam blanchis par le tribunal, l’avocat Me Bea fait part de ses regrets

0
60

Au rôle d’audience de ce jeudi 8 juillet 2021 au Tribunal de Première Instance de Mafanco, était inscrit le procès de Seydouba Sankhon maire de la commune de Matam et de son vice maire Ismaël Condé. Tous deux poursuivis pour ‘’escroquerie, entrave à la liberté d’accès et à l’égalité des candidats dans les marchés, les concessions et d’égalité de service public et complicité’’ au préjudice de la société Etoile Emergence

Au verdict, ils ont été déclarés non coupables par la juge Djenab Doghol Diallo.

Le vice-maire de Matam au micro de notre reporter s’est dit fier d’être blanchi dans ce dossier. « j’ai un sentiment très mitigé à l’issue de ce procès. D’un côté je suis extrêmement fier d’être blanchi pour les faits d’escroquerie, de complicité et d’entrave qui sont des accusations très graves. Dans ce procès, c’est mon honneur, ma réputation qui était en jeu. Je suis très content du fait que le droit a été dit », a déclaré Ismael Condé.

De son coté l’avocat maitre Salifou Béavogui a exprimé toute sa surprise dans ce dossier qui a privé son client de 9 mois de sa liberté. « Ça fait neuf mois qu’il est en détention après tout il vient d’être déclaré non coupable des faits mis à sa charge qui était à l’origine du déclenchement des poursuites contre lui. Une fois de plus l’histoire vient de lui donner raison, la justice vient de nous donner raison, le droit vient de nous donner raison, monsieur Ismaël Condé a été poursuivi pour des faits qui viennent d’être aujourd’hui déclarés non constitués d’infraction après avoir passé neuf mois, nous en tirerons toutes les conséquences qui s’impose notamment la calomnie et la diffamation dont il a été victime et qui l’a emmené en prison », a lancé maitre Salifou Béavogui

Bimbirico Barry