Violences meurtrières à Conakry: le FNDC enterre ses victimes ce vendredi

0
57

Journée de consternation en vue ce vendredi 03 juillet à Conakry à l’occasion de l’inhumation prévue des victimes des dernières manifestations politiques d’avant le scrutin du 22 mars dernier. Au total, huit opposants ont été tués lors de ces manifestations d’opposition à la tenue des législatives et le référendum. Voici le communiqué du Front national pour la défense de la constitution du 07 mai 2010

Le FNDC informe le peuple de Guinée, l’opinion nationale et internationale que l’inhumation
des dernières victimes de la lutte contre le troisième mandat est prévue ce vendredi 03 juillet2020.

Il s’agit des huit (8) jeunes assassinés, pour certains, depuis janvier 2020, par les forces de
défense et de sécurité et dont les corps étaient confisqués par les autorités à l’effet de
dissimuler les crimes. Ce sont :

1) Mamadou Issa Bah, âgé de 22 ans
2) Mamadou Saidou Bah, âgé de 20 ans
3) Mamadou Bailo Diallo, âgé de 34 ans
4) Idrissa Barry, âgé de 15 ans
5) Souleymane Barry, âgé de 17 ans
6) Mamadou Hafiziou Diallo, âgé de 28 ans
7) Ousmane Barry, âgé de 23 ans
8) El Hadj Ibrahima Diallo, 17 ans

La levée de corps est prévue à 10h00 à l’hôpital Sino-Guinéen et l’itinéraire du cortège funèbre partira de ce centre hospitalier pour le cimetière de Bambéto où l’enterrement aura
lieu à 12h00.

Le FNDC appelle les citoyens de Conakry à se mobiliser massivement dans le plus grand
respect des mesures barrières contre la Covid-19 pour rendre un vibrant hommage à nosMartyrs.

Le FNDC rassure toutes les familles éplorées qu’aucun effort ne sera ménagé pour que ces
crimes ne restent pas impunis.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

Conakry, le 1er juillet 2020.


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY