Un responsable du RPG réagi aux propos de Tiken Jah Fakoli sur RFI : ‘’C’est du non-sens, c’est une sortie populiste ’’

L’artiste reggaeman ivoirien Tiken Jah Fakoli était l’invité du jour de RFI en prélude à la sortie de son prochain album ‘’Le Monde est chaud’’. Répondant à une question d’un auditeur de l’émission Appel sur l’actualité sur le projet de 3ème mandat en débat en Guinée, Seydou Doumbia alias Tiken Jah Fakoli a révélé avoir échangé avec le Chef de l’Etat guinéen

« Je l’ai dit personnellement au président Alpha Condé que ce n’est pas une bonne idée, que les troisièmes mandats ne passeront pas en Afrique de l’Ouest parce que la jeunesse est réveillée, notre génération a l’impression que le pouvoir est confisqué par les anciens. Quand je l’ai dit, il n’était pas très content, il a même pris l’exemple de Mugabe, mais deux mois après Mugabe est tombé, je pense qu’il a pensé à moi, ce serait dommage qu’il sorte par la petite porte » a déclaré Tiken l’un des reggaeman les plus prolifiques ces dernières décennies dans le combat pour une Afrique plus juste

Par ailleurs, Tiken intime les partisans à arrêter de jouer son morceau qu’il avait dédié à Alpha Condé. ‘’ Je demande aux militants du RPG Arc-En-Ciel, de ne pas jouer mon morceau à leurs meetings, parce que je n’ai pas chanté pour le président Alpha Condé mais plutôt pour l’opposant Alpha Condé qui a été emprisonné’’

Une sortie que Sékou Nana Sylla qualifie de non-sens. ‘’Je ne sais pas dans quel contexte et pour quels fins s’est-il exprimé de la sorte. Il a fait une oeuvre d’art et l’interdire à mon avis est une première dans le monde. Il ne peut interdire à notre parti de jouer cette chanson, il n’en a pas le droit. D’ailleurs cette sortie ne nous affecte nullement parce qu’elle n’a aucun sens, je pense que c’est une sortie purement populiste’’ a réagi ce responsable de la cellule de coordination du RPG Arc-En-Ciel le parti au pouvoir

Par ailleurs, Sylla rappelle qu’il y a certes plusieurs chansons dédiées au président Alpha Condé mais rien ne peut les empêcher fut-il Tiken Jah Fakoli de la jouer. « L’échange dont il fait allusion, il ne donne que son opinion, c’est son droit » a conclu Sékou Nana Sylla tout en réitérant la position du président Condé de n’écouter que le peuple au moment venu

LEAVE A REPLY