UFR : Nommée DGA de l’ANIES Hadja Aïssata Daffé n’aura pas les mêmes faveurs que Sidya Touré autrefois haut représentant du Chef de l’Etat

0
274

‘’Les femmes du parti doivent se retrouver pour désigner une intérimaire en attendant que le bureau exécutif ne prenne la décision’’. Cette déclaration est du responsable communication de l’UFR, parti d’opposition sur la radio Sabari FM. Elle est consécutive à la nomination de Hadja Aïssata Daffé jusque-là secrétaire nationale des femmes de l’Union des forces républicaines par un décret d’Alpha Condé le soir du vendredi dernier au poste de directrice générale adjointe de l’ANIES (Agence nationale d’inclusion économique et sociale)

Ahmed Tidiane Sylla, puis que c’est de lui qu’il s’agit dit avoir été surpris à l’image de leur parti par ce décret. ‘’Nous avons tous été pris de coup par cette nomination, nous n’étions pas informés. On a appris au même moment que tout le monde sur la télévision nationale, c’est arrivée à un moment où nous nous préparions pour la manifestation d’aujourd’hui (du FNDC du 20 juillet, ndlr) ’’ a-t-il d’abord réagi avant de conclure que ‘’cela fait partie de la stratégie d’Alpha Condé’’ a-t-il soutenu en rappelant le débauchage de Baïdy Aribot à l’approche des élections communales du 4 février 2018

Réagissant aux premières déclarations de la nouvelle DGA de l’ANIES qui se réclame toujours secrétaire nationale des femmes de l’UFR, Ahmed Tidiane Sylla ne va pas du dos de la cuillère. ‘’Il y a un problème d’incompatibilité, l’UFR est engagée aujourd’hui dans une lutte contre le troisième mandat, l’UFR est opposée à la gouvernance Alpha Condé, l’UFR demande aux guinéens de demander le départ d’Alpha Condé maintenant si vous êtes nommé sur la base d’un décret qui prend sa source dans la constitution de 2020 alors contestée par l’UFR et le FNDC, cela va de soi. Nous dénonçons le système Alpha Condé, nous demandons même son départ, si vous collaborez avec ce système, il n’y a plus à polémiquer’’ tranche cet officier média de l’UFR

Faisant le lien avec la nomination du président de l’UFR au poste de Haut représentant du Chef de l’Etat d’où il a démissionné après quelques années de collaboration, Ahmed Tidiane Sylla tente de lever l’équivoque. ‘’Sidya c’est le leader du parti, c’était une situation exceptionnelle, Sidya après 5 ans a vu que le pays était en train de prendre une inclinaison, il a décidé d’apporter des conseils à Alpha Condé sans salaire, ni un budget mais quand il a compris que Alpha Condé n’écoute pas ses conseils il a quitté’’ a-t-il nuancé avant de déclarer que le parti se sent effectivement trahi. ‘’Mme Daffé c’est au moins 20 ans de lutte politique à l’UFR, nous quand nous y sommes venus ce sont elles qui nous ont porté au dos, quand vous apprenez aujourd’hui que celle-là a jeté l’éponge pour un poste de directrice générale adjointe, vous êtes choqué mais c’est la lutte politique les adhésions et les démissions sont inhérentes à la vie des partis politiques. Nous qui sommes restés, nous sommes convaincus que nous avons le meilleur programme pour développer ce pays’’ a conclu Ahmed Tidiane Sylla (sur la photo avec Hadja Aïssata Daffé)


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY