Travaux Publics : Le Ministre Moustapha Naïté sur les acquis et perspectives de son département

Le ministre des travaux publics Moustapha Naïté est passé ce lundi 18 mars 2019 devant les journalistes. C’est la dynamique de la communication gouvernementale voulue par le président de la République pour informer l’opinion sur les acquis et les perspectives de l’action gouvernementale

C’est un Moustapha Naïté très à l’aise, visiblement fort des actions menées et en cours par le département des TP sous son magistère. En si peu de temps, l’ancien ministre de la jeunesse s’enorgueilli d’avoir posé les vrais jalons de réfection et de réhabilitation du trafic routier. ‘’En 2010 le pourcentage de dégradation du trafic routier avait atteint plus de 81% mais depuis cette date avec 2,200 milliards de dollars US investis, 540 Km de voiries urbaines ont été bitumées, 5 682 mètres linéaires d’ouvrages de franchissement réalisés et 320 000 emplois temporaires créés’’ s’est félicité le ministre des travaux publics. Ce n’est pas tout, renchérit Moustapha Naïté. Entre 2010 et 2018 soit huit ans depuis l’avènement du président Alpha Condé au pouvoir, ‘’1136,67 km de routes nationales ont été bitumées, 2366,18 km de routes réhabilitées, 5215,46 km de routes préfectorales et communautaires réalisées, 158 unités de Dalots et 23 et 5 unités de bacs et ponts secours’’

Tout ceci a été rendu possible malgré des circonstances extraordinaires que le ministre qualifient de vérités factuelles. Il s’agit, a-t-il égrené, deux ans du virus Ebola, une dette jugée colossale et plus de 500 jours cumulés de manifestations

Dans les perspectives, rassure Moustapha Naïté, le gouvernement œuvrera à résoudre la congestion dans la circulation, l’épineuse difficulté des populations dans leur déplacement au quotidien. Pour cela, annonce-t-il, des projets d’envergure seront réalisés pour renforcer le réseau routier dont Kankan-Kérouané-Beyla long de 252 km, N’Zérékoré-Yomou 70 km, Manda-Sintourou Komba 20 km, Boké-Gaoual 189 km, Kindia-Télimélé-Gaoual 280 km et Labé-Tougué-Dinguiraye-Siguiri 527 km. Il est également prévu l’interconnexion routière avec les voisins notamment le Libéria via N’Zérékoré-Yomou long 85 km, la Côte d’Ivoire via Tintioulé-Sabadou-Baranaman-Boula long de 129 km, Mali via Kankan-Siguiri-Kourémale distant de 212,6 km, Labé-Mali-Kédougou pour le Sénégal long 185 km, Coyah-Farmoreah pour la Sierra Leone long 70 km et la Guinée Bissau via Boké-Quebo.

Ce qui pourrait constituer la cerise sur le gâteau, pense-t-on, c’est le rêve de ‘’Grand Conakry’’ avec les corniches nord et sud respectivement à partir de Lambanyi et Gbessia. Chose somme toute qui devrait rassurer plus d’un Guinéen

LEAVE A REPLY