Stade de Nongo rebaptisé Stade Général Lansana Conté: le clin d’œil politique d’Alpha Condé à la Basse-Guinée

Le stade de l’amitié de Nongo a été officiellement rebaptisé ce dimanche 24 novembre « Stade Général Lansana Conté ». Une décision du président Alpha Condé rendue publique par le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana avant le coup d’envoi du match inaugural du tournoi de l’UFOA. Un geste digne d’un real politik

Cette annonce coïncide à un moment où le Chef de l’Etat tente de ratisser large en multipliant le contact avec les populations de l’arrière pays autour essentiellement du projet de nouvelle constitution qui lui tient à cœur.

Après avoir sorti du monde à Conakry, N’Zérékoré, Kankan et Siguiri, Alpha Condé devrait, selon des sources, mettre le cap sur Kindia de retour de la savane visiblement déjà acquise à son projet pour le même exercice. Ainsi ce baptême pourrait tomber à pic en Basse-Guinée la chasse gardée d’alors du PUP et de son président champion le « sènè samo ». Surtout à un moment où les basse-côtiers sont divisés sur le sujet de nouvelle constitution

En un mot ou en mille, un acte d’un politique a toujours une visée politique. Il faut être dupe pour croire qu’Alpha Condé peut offrir un cadeau à ses adversaires surtout en cette période de fortes agitations. Tout chemin mène à Rome, enseigne un proverbe

Pour une petite fiche technique, c’est un stade omnisport bâti sur une superficie de 239.000 mètres carrés avec une capacité d’accueil de 50.050 places. Outre le bâtiment principal, il abrite également un terrain d’entraînement, une annexe et un parking pour 544 véhicules. Fruit d’une coopération sino-guinéenne, ce joyau est un don de la Chine pour un coût global de 50 millions de dollars américains, soit environ 350 milliards de francs guinéens. Les clés ont été officiellement remises au gouvernement depuis le 18 janvier 2012. Qui à son tour dans le cadre du partenariat public-privé a passé un bail avec Global Business Management d’Antonio Souaré pour finition et gestion dudit stade

LEAVE A REPLY