Prorogation du mandat des députés : ‘’ils doivent siéger pour empêcher un boulevard vide au Président de la République’’ conseille Mansour Kaba

La prorogation du mandat de l’actuelle législature continue à faire grincer les dents dans les états-majors des associations de la société civile et des partis politiques. C’est la même atmosphère au sein du parti panafricain de Guinée. Son Président Docteur Mansour Kaba est revenu au cours d’un entretien accordé à votre quotidien sur cette question.

Ce politique reste convaincu de la nécessité impérieuse pour ces députés de siéger au risque de laisser le boulevard libre pour le parti au pouvoir « Prolongé le mandat des députés ce n’est pas grave tant que ça ne dépasse pas un certain délai, au bout de trois, quatre mois on devrait trouver les moyens d’organiser les élections afin que le nouveau parlement puisse s’installer surtout que nous sommes en fin du mandat du président de la République, nous nous pensons qu’il faut que l’assemblée nationale siège » pense l’ancien ministre de l’Urbanisme

Il faut noter que depuis que le Président a pris ce décret de prorogation du mandat des députés ceux de l’opposition sont divisés entre reprendre les sièges et ne pas siéger. A préciser qu’en cas de la politique de la chaise vide, la loi permet au président de la République de légiférer par ordonnances

Barry Bantignel

LEAVE A REPLY