Procès Grenade : en Appel, le procureur confirme la peine prononcée en première instance, son avocat parle de déni de justice

0
159

L’audience d’aujourd’hui a été axée aux plaidoiries des avocats de la défense et les réquisitions du parquet. Sans surprise, le procureur dans ses réquisitions a invité le tribunal à maintenir la décision condamnant Boubacar Diallo alias Grenade à 10 ans de prison avec une période de sûreté de 5 ans

Au sortir de l’audience, Maître Salif Béavogui reste convaincu de l’innocence de son client dans cette affaire. « Il n’y a jamais eu de preuves conséquentes, cette infraction ne peut pas être retenue contre ce jeune-là. Parce que ceux-là qui l’ont accusé qui disent qu’il a tenté de les tués ne se sont jamais manifestés et nous avons demandé leur comparution parce que ce n’est pas à nous d’apporter la preuve de sa culpabilité mais c’est au ministère public donc en somme ce dossier est un dossier qui est vide qui a été monté de toute pièce » a réagi Me Bea

Avant de poursuivre en disant que « l’objectif recherché était comme on ne cessera jamais de le dire Grenade est devenu un symbole c’est un militant de l’UFDG un jeune qui a toujours pris part aux différentes manifestations autorisées et vu son militantisme et son engagement il a été repéré et identifié et il fallait l’arrêter passer par lui afin d’arrêter d’autres militants et responsables de l’UFDG » a commenté Maitre Salifou Béavogui

Les plaidoiries des avocats de la défense se poursuivront le 26 février lors d’une nouvelle audience à la Cour d’appel de Conakry