Procès des massacres du 28 septembre 2009, les avocats de Toumba Diakité dénoncent le manque de volonté de la Justice

Le collectif des avocats du commandant Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, ont dénoncé ce jeudi 11 octobre 2018 à Conakry, le manque de volonté de la justice guinéenne à tenir le procès des massacres du 28 septembre 2009.
C’était au cours d’une conférence de presse tenue dans la capitale pour informer l’opinion publique sur l’état de santé du principal inculpé dans ces massacres de septembre 2009. « Permettez moi de m’inquiéter de la santé de notre client… j’en aux autorités de la place, de prendre des dispositions adéquates pour que notre client soit traité » a soutenu Me. Aboubacar Sylla, l’un des avocats de ce collectif.
« Lorsque eux (Toumba) croupissent en prison, d’autres sont élevés en dignité et qui occupent des postes officiels, l’un se refuse de rentrer pour se soumettre à la justice de son pays, n’est-ce pas le signe du manque de volonté de la tenue de ce procès » a affirmé maître Aboubacar Sylla.
Ce collectif entend solliciter dans les jours à venir, la libération de son client pour fait de détention arbitraire « Toumba a été placé sous mandat de dépôt il y a plus de six mois, hors la loi dit que six mois cinq jours avant l’expiration du délai de six mois, les parties devraient être convoquées devant le juge, il devra être décidé si le mandat de dépôt devra être prolongé ou si la personne arrêtée devra être mise en liberté » a expliqué maitre Paul Yomba Kourouma, l’un des avocats de ce collectif.
Ainsi donc, les avocats du commandant Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, considère leur client telle une personne en détention arbitraire.

LEAVE A REPLY