Présidentielle 2020: Mamadou Sylla, Siaka Barry, Elie Kamano et le PUP font défection

0
119

À un peu près de 4 heures de la fermeture de la Cour constitutionnelle au dépôt de candidature pour l’élection présidentielle du 18 octobre, les défections se multiplient. Ce mardi, la coalition patriotique pour l’alternance à sa tête El Hadj Mamadou Sylla président de l’UDG par ailleurs chef de file de l’opposition a décidé de ne pas participer à cette élection

Le richissime homme d’affaires devenu politique et ses pairs justifient leur décision par le fait, disent-ils, que c’est une élection déjà gagnée par le candidat Alpha Condé. Ils estiment par ailleurs qu’aucun recours ne pourrait s’exercer en ce sens que les bulletins seront détruits par endroit, et disparus ailleurs. Par ailleurs Mamadou Sylla exige à ce qu’une enquête soit menée pour faire la lumière sur les cas de morts et d’arrestations lors des derniers événements politiques

L’autre potentiel candidat ayant renoncé à cette présidentielle c’est Siaka Barry. L’ancien ministre des sports sous la bannière du MPDG mouvement populaire démocratique de Guinée conclue que les conditions ne sont pas réunies pour une élection crédible en raison notamment d’un « fichier corrompu ». Plus loin, Siaka Barry n’entend point donner des consignes de vote en faveur de tel ou de tel. Pas même le parti de son « père spirituel » Alpha Condé qui va porter les couleurs du RPG ARC-EN-CIEL

Quant à l’ancien parti au pouvoir le PUP, son président Fodé Bangoura dans une déclaration soutient que l’absence d’un dialogue inclusif ne rassure pas son parti à aller à ce scrutin. Il regrette également « le mépris des recommandations de la communauté internationale pour une crédibilité des élections ». Même si, pour certains observateurs, le parti de l’unité et du progrès serait une coquille vide qui n’existe que par de simples souvenirs. La caution serait également l’une des raisons non dites des responsables de l’ancien parti champion

Enfin, dans cette évolution de l’actualité le président du parti guinéen pour la solidarité, la démocratie et le développement Elie Kamano n’ira pas également par faute de mobilisation de fonds pour la caution. Comme pour dire que sa politique de sollicitation citoyenne n’est pas encore perçue par ses concitoyens. L’artiste reggaeman reconverti en politicien décide alors de mettre le fonds collecté à la disposition de l’ANSS dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19

En attendant la publication définitive ce mercredi 09 septembre des candidats dans la course, Alpha Condé aura face à lui une dizaine de candidats dans la course dont son principal opposant Cellou Dalein Diallo et deux femmes Dr Makalé Traoré ancienne ministre et directrice de campagne du président Condé en 2010 et Makalé Camara ancienne ministre des Affaires étrangères. Le 18 octobre? C’est déjà demain


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY