Poursuites contre des opposants au 3e mandat : Les avocats de la défense relèvent des vices de procédure

0
66

Le collectif des avocats d’Ousmane Gaoual Diallo, d’Etienne Soropogui, d’Abdoulaye bah et de Mamadou Cellou baldé a animé une conférence de presse. C’était à la maison des journalistes à Kipé. Ils ont notamment fait remarquer que les règles relatives à la garde à vue de leurs n’ont pas été observées.

Ils relèvent par ailleurs des dysfonctionnements dans ces différents dossiers. « En effet, dans sa déclaration radiotélévisée, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Dixinn a soutenu qu’Ousmane Gaoual DIALLO, Etienne SOROPOGUI, Cellou BALDE, Ibrahima Chérif BAH et Abdoulaye BAH « sont activement recherchés ». Or, ce sont des personnes dont les domiciles sont connus et qui n’avaient reçus aucune convocation. Cette déclaration du chef du parquet de Dixinn n’avait d’autre but que de les diaboliser et de justifier éventuellement leur arrestation violente. Par ailleurs, les convocations qui leur ont été adressées n’indiquaient pas les motifs pour lesquels ils sont actuellement poursuivis, ce en violation des dispositions de l’article 82 du Code de procédure pénale. De la même manière, les enquêteurs ont foulé aux pieds les dispositions de l’article 1257 du Code de procédure pénale relatives au droit à l’information de la personne mise en cause. En outre, les règles relatives à la garde à vue n’ont pas été respectées »


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY