Pourfendu pour des propos jugés communautaristes Dr Ousmane Kaba s’explique

Le président du PADES parti pour la démocratie et l’espoir Dr Ousmane Kaba a fait récemment une sortie médiatique sur Milo FM à Kankan. Au cours de laquelle, l’ancien ministre de l’économie sous Conté est revenu sur le désaccord avec le président Alpha Condé et la démarche des femmes de la Haute-Guinée à ‘’rassembler tous les leaders de la Haute-Guinée autour du président de la République’’. Une sortie diversement commenté qui a valu au fondateur de l’Université Kofi Anan de Guinée d’être pourfendu pour un supposé relent communautaire

Invité de Sabari FM le vendredi, Dr Ousmane Kaba a balayé du revers de la main l’interprétation faite à dessein pour le nuire. ‘’Beaucoup de gens parlent des choses qu’ils n’ont pris même la peine d’écouter. Nous étions dans un contexte tout à fait spécifique, ce sont les bonnes dames de toute la Haute Guinée qui se sont réunies qui sont venues à Conakry en disant écoutez nous ne comprenions rien tous nos frères qui ont aidé le professeur Alpha Condé se trouvent aujourd’hui à l’extérieur de la gouvernance actuelle, ils ont tous des problèmes avec le président de la République, tous les leaders ressortissants de la Haute Guinée, qu’il s’agisse de Lansana Kouyaté, de François Lonceny Fall, de Diawara ou de Dr Kaba (Ousmane) systématiquement il n’y a personne parmi ceux qui ont aidé le professeur Alpha Condé en 2010’’ a tout d’abord fait comprendre

Par contre, relève-t-il, on voit beaucoup de personnes qui n’étaient pas dans cette conquête du pouvoir qui ont aujourd’hui les rênes de ce pouvoir. ‘’Ça n’a absolument aucun sens communautaire, c’est des problèmes internes, le Nous utilisé c’est un nous de respect parce qu’on ne peut pas dire c’est monsieur Alpha Condé qui a la calebasse. Il y a des leaders de la Basse-Guinée, de la Moyenne-Guinée et de la Forêt qui travaillent avec lui à la présidence mais il n’y a aucun leader de la Haute-Guinée à la présidence donc c’est un problème spécifique. C’est pour ça c’est dangereux de traduire une langue qu’on ne connait pas’’ a expliqué Ousmane Kaba

Sauf que certains cadres de la Haute-Guinée se sont désolidarisés des propos du président du PADES. C’est notamment Amadou Damaro Camara président du groupe parlementaire RPG Arc-En-Ciel et Lansana Kouyaté du PEDN. Le premier parle d’intoxication de la population mandingue par le leader du PADES tandis que l’ancien premier ministre du gouvernement de consensus se dit ne pas être concerné par une démarche à relent ethnique et communautaire. ‘’Docteur Ousmane Kaba comme beaucoup de cadres de notre pays m’a rencontré ici à Paris, au moins deux fois. Mais il sait que je ne mangerai pas dans le plat de l’ethnocentrisme ou du régionalisme’’ a-t-il réagi chez Mediaguinee

LEAVE A REPLY