Paul Put réitère ses accusations: « j’ai été racketté par le 1er vice-président… »

Paul Put ex-sélectionneur du Syli national a réagi à la décision de la commission d’éthique de la fédération guinéenne de football qui l’interdit à vie l’exercice en Guinée de toute activité liée au football. Dans un communiqué envoyé dans la presse dont nous vous livrons copie, le technicien belge soutient « qu’il n’a corrompu personne et personne ne l’a corrompu »

Par ailleurs, Paul Put réitère ce qu’il dit avoir déclaré devant la commission.  » J’ai subi les pressions d’une seule et même personne, j’ai été racketté par le 1er vice-président en me faisant croire que c’était avec la bénédiction et l’accord du président de la fédération et j’ai cédé » a précisé le belge qui aurait quitté Conakry en catimini sans une confrontation avec Amadou Diaby. Ce que les avocats de M. Diaby en conférence de presse hier qualifie de cabale et de complot contre leur client

L’autre question qu’il faille se poser désormais est de savoir si le président Antonio Souaré était effectivement au courant de ce racket sur le salaire de Paul Put.

Affaire à suivre

 

LEAVE A REPLY