Paralysie du système éducatif : Dr Faya Milimono annonce une grève de la faim

Le bureau exécutif du Bloc libéral, un parti de l’opposition a animé une conférence de presse ce lundi à la maison des journalistes à Coleah. Au centre des échanges la crise politique et sociale qui secoue la Guinée depuis plusieurs mois maintenant.

Tout d’abord au cours de cette conférence, le BL a tenu a rappeler devant l’opinion sa déclaration en date du 23 avril 2018 dans la quelle, il invitait les députés à examiner le projet sur la révision du fichier électoral. Pour son président Dr Faya Milimono visiblement en avertit estime qu’on tend vers une autre crise « le bloc libéral a toujours eu une longueur d’avance sur beaucoup d’acteurs politiques même sociaux  de notre pays quand il s’agit de la bonne gouvernance dans le pays. Et comme vous pouvez vous en rendre compte, notre message n’a pas été entendu parce que le budget rectificatif n’a pas donné de l’argent nécessaire à la CENI pour l’organisation de la révision du fichier électoral. Normalement selon le code électoral c’est la période qui devait servir à la revision ordinaire du fichier qui est entrain de courir. Tout cela dénote que nous allons vers une autre crise politique dans les prochains mois »

A cette conférence, le président du BL s’est exprimé sur la difficile situation que traverse le secteur de l’éducation avec la grève déclenchée par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée – SLECG-. Aux dires de Dr Faya Milimono c’est la résultante d’une mauvaise gouvernance du pays. «Ccomment concevoir qu’en cette période un gouvernement puisse dormir en paix pendant deux mois sans que les enfants ne soient à l’école, nous membres du BL nous invitons le gouvernement à faire un étalage de conscience  parce que c’est l’avenir de la Guinée qui est en jeu, les enfants doivent être en classe’’

Faute de quoi, menace Faya Milimono ‘’comme le gouvernement fait la sourde oreille nous membres du BL nous avons décidé d’entamer une grève de la faim  pour obliger le gouvernement à s’engager dans une négociation pour permettre aux élèves de reprendre le chemin des classes’’

*image d’archives

LEAVE A REPLY