Ouverture des classes : Le SLECG annonce une grève générale et illimitée le 3 octobre, date de la rentrée

Tout porte-à-croire que les classes ne vont pas s’ouvrir à la date du 3 octobre comme annoncé par les autorités en charge de l’éducation nationale. Raison, le SLECG sous la conduite d’Aboubacar Soumah menace d’empêcher l’ouverture des classes si le dialogue reste en l’état autour des huit millions exigés comme salaire de base pour les enseignants

Réuni ce mardi à son siège, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée a réitéré sa menace de paralyser le secteur de l’éducation par une grève générale et illimitée qu’il va lancer à la date indiquée. D’ailleurs, il a fait parvenir au gouvernement un avis de grève dans ce sens

Par ailleurs, Aboubacar Soumah invite les parents d’élèves à garder leurs enfants à la maison et sauf lui est habilité à lever ou suspendre le mot d’ordre de grève. Le gouvernement va-t-il se plier au désidérata du SLECG ? Va-t-il, toute raison gardée, ouvrir rapidement les négociations pour éviter cette énième crise dans le secteur de l’éducation ? Autant de questions

Ce durcissement de position, rappellent les syndicalistes, résulte de la sortie médiatique du premier ministre qui avait déclaré qu’il n’est pas envisageable de payer huit millions aux enseignants. Pour le SLECG  »cette position tranchée » rend le dialogue insensé. D’ailleurs depuis aucune rencontre n’a eu lieu entre les deux parties

LEAVE A REPLY