Nouvelles mesures des forces sociales:  »C’est une simple bêtise de Sanoh » réagit Dorah Koïta

 »Si tu veux être membre ou tout de même si tu es leader des forces sociales, vient jurer sur le coran ou la bible ». C’est à cette profession de foi que les leaders des forces sociales doivent se livrer pour mettre fin aux suspicions en leur sein. Chose, somme toute qui menace la crédibilité des acteurs de cette dynamique face à l’opinion, a justifié Sékou Koundouno de Balai citoyen en marge de la conférence de presse des forces sociales animée ce matin au siège de la PCUD à Kipé Dadia. Une rencontre sanctionnée par une déclaration dont nous détenons copie

C’est un secret de polichinelle de dire qu’une crise de confiance a miné ces derniers temps les forces sociales au point de les voir éclater en lambeau dans le combat à contraindre le gouvernement à reconsidérer sa position sur le prix du carburant réajusté à la hausse depuis la soirée du 30 juin à dix mille francs

Joint au téléphone, Dorah Aboubacar Koïta coordinateur de la cellule de communication des forces sociales non présent à la rencontre dénonce la démarche de ses collègues. ‘’C’est une simple bêtise d’Abdourahamane Sanoh et son clan’’ a-t-il commenté

A rappeler qu’à cette conférence de presse, outre le président de la PCUD on notait la présence entre autres du leader de Foniké Menguè, Sékou Koundouno de Balai citoyen et Algassimou Diallo tous de la dynamique FSG

LEAVE A REPLY