Nouvelle constitution : Pour Aboubacar Sylla et Mouctar Diallo, Kassory n’a pas dit faux

Le weekend politique en Guinée a été essentiellement cristallisé par les déclarations du ministre d’Etat des transports et celui de la jeunesse. Respectivement Aboubacar Sylla et Mouctar Diallo, tous deux anciens durs opposants au régime d’Alpha Condé

Le premier, ancien porte-parole de l’opposition républicaine a solennellement donné sa position par rapport au débat de l’heure. Celui relatif à une modification de la constitution. Du haut de la tribune du RPG Arc-En-Ciel en marge de l’assemblée générale dudit parti, le président de l’UFC Union des forces du changement a déclaré ‘’être favorable à 100% à une nouvelle constitution’’. Pour Aboubacar Sylla, cette étape une franchie ‘’mettra fin à la transition en cours, selon lui, depuis l’adoption par le CNT de l’actuelle constitution’’. Pire, a-t-il renchéri, l’actuelle constitution a été adoptée sous l’ère d’un président illégitime. Faut-il le rappeler que c’était le 07 mai 2010 à l’époque c’est le général Sékouba Konaté qui assurait la transition

Le second, Mouctar Diallo n’a pas démenti les propos du premier ministre Ibrahima Kassory Fofana selon lesquels tous les ministres individuellement ont dit oui à une nouvelle constitution. Ainsi, par une déclaration rendue officiel, le parti NFD les nouvelles forces démocratiques adhère à l’idée de la nouvelle constitution. ‘’NFD dit oui à une nouvelle et meilleure constitution qui favorisera l’émergence d’une Guinée unie, paisible, démocratique et prospère’’ conclu le parti

LEAVE A REPLY