Mohamed Tall interdit de rentrer chez lui, son parti dénonce un acharnement

Le divorce entre Alpha Condé et son Haut représentant Sidya Touré n’a visiblement pas fini de livrer toutes ses séquelles. C’est du moins l’avis de moult observateurs avec des crocs-en-jambe à peine voilés dont se livrent des responsables du RPG Arc-En-Ciel le parti au pouvoir et l’Union des forces républicaines. Et comme on le dit en politique tous les coups sont permis

En tout cas, le pouvoir ne va pas avec de mains mortes. Après avoir rapproché Baïdy Aribot en le bombardant 2ème vice-gouverneur de la BCRG, ce qui a coûté à ce dernier son poste de secrétaire exécutif de l’UFR, le pouvoir est passé à la vitesse supérieure dans le dossier de l’occupation du bâtiment d’Etat par Mohamed Tall haut responsable de l’UFR qu’il occupait alors ministre de l’Élevage. L’ancien chef de cabinet de Sidya Touré revenu du travail ce mardi 26 mars n’a pu accéder à son domicile parce que cadenassé sous la vigilance des gendarmes

Pour le parti de Sidya Touré, cela n’est ni moins ni plus qu’un acharnement du pouvoir contre l’UFR. ‘’Cette affaire est devant la justice mais il faut admettre que c’est simplement un acharnement contre l’UFR, un règlement de compte’’ a réagi Tidiane Sylla chargé de communication du parti de l’ancien premier ministre. Plus loin, il a conclu que c’est la suite logique de ‘’l’affrontement annoncé par le président Alpha Condé il y a 48 heures’’

A en croire ce responsable de la troisième force politique du pays, un contrat de bail lie Mohamed Tall à l’Etat mais sans pourtant déterminer la durée dudit contrat et les clauses. On pourrait qualifier cela d’un aveu d’impuissance

Par contre d’autres estiment que c’est dans l’ordre naturel des choses de restituer ou de libérer un bien de l’Etat qui vous a été octroyé lorsque vous étiez en fonction

*Photo: Mohamed Tall

LEAVE A REPLY