Menace de radiation des grévistes : « nous ne sommes pas dans un État de droit donc… » se désole un enseignant

Fria aussi n’est plus dans la grève du SLECG. C’est ce qu’a révélé à notre rédaction un enseignant rencontré ce samedi à Fria en marge du Fristival

Amadou Barry, c’est de lui il s’agit est le censeur du lycée privé Manson Camara. À l’en croire cette volonté des enseignants de retourner en classe est consécutive à la difficulté qu’ils éprouvent depuis le gel de leurs salaires pour fait de grève. Pire, ajoute-t-il, c’est la menace de radiation brandie par le premier ministre contre tous les enseignants qui vont continuer à suivre le mot d’ordre de grève qui a accéléré la décision des enseignants. « Nous ne sommes pas dans un État de droit donc si tu te laisse radier tu n’auras pas où te plaindre et ce n’est pas le SLECG qui va régler ta situation » se désole Amadou Barry

Le SLECG devrait désormais compter que sur l’USTG dans ce bras de fer pour espérer faire plier le gouvernement

LEAVE A REPLY