Médias: URTELGUI loue les mérites de son président sortant et désigne Aboubacar Camara pour assurer l’intérim

0
79

Nous le prédisions dans un article, Aboubacar Camara coordinateur du groupe de presse Gangan RTV est le nouveau président par intérim de l’union des radios et télévisions libres de Guinée. Il succède à Sanou Kerfalla Cissé qui a démissionné le 16 novembre dernier.

La cérémonie de passage de témoin doublée de remise de reconnaissance au président sortant a eu lieu ce samedi 21 novembre au siège de l’URTELGUI à Nongo sous l’autorité du président de la HAC qui avait à ses côtés le ministre de la communication, les présidents des associations de presse et les patrons de presse dont le doyen Diallo Souleymane de Lynx, maître formateur du président Sanou Kerfalla Cissé

Porte-parole de la circonstance, Talibé Barry a au nom de ses pairs de l’Union salué la grandeur du président sortant pour son apport inestimable depuis son élection en août 2015. « La tâche n’était pas aisée parce qu’il devrait assurer la relève d’une grande personnalité pas des moindres (Boubacar Yacine Diallo), on a découvert un homme engagé déterminé  qui a tout abandonné au profit de l’union. Comme acquis, il a réussi à maintenir l’unité de notre union qui est restée et qui reste une et indivisible. Aussi, Sanou Kerfalla c’est le splendide siège qu’il a contribué à mettre à la disposition de l’URTELGUI. Il a réussi à insuffler une certaine culture à traiter l’ensemble des membres de l’URTELGUI sur le même pied d’égalité. Sans excès de zèle, il a été un soldat à la tête de l’URTELGUI à travers des marches en faveur de la défense des journalistes et de la liberté de la presse menacée. Comme actif également, il a réussi la réduction voire radicale les redevances au titre des fréquences. Nous sommes aujourd’hui heureux de dire que tout ceci est la résultante de ses efforts personnels, de son carnet d’adresses personnel » a-t-il magnifié.

Parlant desdites redevances, Talibé Barry a fait noter que pour les télévisions privées commerciales et communautaires, elle est passée de 50 millions à 15 millions, pour les radios commerciales de 20 à 7 millions et les radios communautaires de 10 à 5 millions. « Le dernier coup de maître à son actif c’est d’avoir réussi à annuler la redevance annuelle 2020 qui constitue un point d’honneur. Je ne dirai pas sans lui qu’on aurait pas arrivé à ces résultats mais nous admettons qu’il en est le principal artisan » a déclaré M. Barry. Dans la foulée, le bureau a proposé au président sortant les fonctions de président d’honneur de l’URTELGUI en succession à Boubacar Yacine Diallo président de la HAC

Visiblement très ému, Sanou Kerfalla Cissé se confond en remeciement. « Merci à l’endroit de mon formateur Diallo Souleymane qui a cru en moi en décembre 1993, merci à monsieur le président de la HAC à mes côtés qui a toujours répondu favorablement à nos sollicitations, c’est ce même président de la HAC qui m’a remis ma première carte professionnelle en 1997, aux collaborateurs des associations de presse nous avons mené de nobles combats ensemble. Aux collègues du BE de l’URTELGUI l’aventure a été fantastique. Aux jeunes journalistes l’humilité, la patience et persévérance. Je rends hommage à mon maître, mon seul patron. J’accepte le choix porté sur ma personne pour la présidence d’honneur » a-t-il déclaré avec une forte dose d’émotion consécutive aux mérites reconnus par les siens

Successeur de droit, Kalil Oularé vice-président conclue que « 5 ans à vos côtés, j’ai été à votre école. Je me réjouis le fait que vous ayez accepté le choix de continuer avec nous comme président d’honneur. Nous souhaitons une personne disponible, capable de maintenir l’unité dont vous aviez fait montre. Les textes voudraient que ce soit moi pour la continuité du mandat en cas de démission, j’ai proposé et accepté par les autres membres du BE Aboubacar Camara le secrétaire général de l’union pour assurer les fonctions de président par intérim de l’URTELGUI jusqu’au prochain congrès »

Dans ses premiers mots, Aboubacar Camara a rendu grâce à Dieu avant de déclarer. « Je mesure la portée d’une telle confiance dans un contexte où les patrons de presse sont engagés dans une lutte sans merci contre la précarité sous toutes ses formes auxquelles nos entreprises de presse font face. J’implore l’appui personnel du président Sanou Kerfalla Cissé ainsi que vos divers soutiens pour piuvoir mener à bien l’exaltante mission, mériter davantage la confiance de tous les promoteurs et vius faire honneur » a-t-il invité

Quant au ministre de l’information et de la communication Amara Somparé, il dira. « Ma présence ici est naturelle en tant que ministère de tutelle. Je suis aussi ici en tant que frère pour avoir travaillé avec un grand professionnel, un amoureux de sa profession. Je voudrais lui souhaiter bon vent. Il n’est pas facile de marcher dans les pieds de M. Cissé, je fonde l’immense espoir sur M. Camara pour assurer la continuité »

Enfin, Boubacar Yacine Diallo président de la HAC de conclure. « C’est un honneur pour moi de présider cette cérémonie. Je voudrais donc recommander au président entrant de veiller à ce que cette unité ne soit mise en péril. C’est l’une des rares associations où un membre égal à un membre. Je voudrais saluer son leadership pour tous ses efforts reconnus par tous »

La cérémonie a pris par des séances de prise avec le président sortant


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY