Lutte contre les marques de bouillon: alors qu’il y a une guerre de chiffres, le député Ben Youssouf Kéita fustige le ministère du commerce

0
242

Le va-t’en guerre du Ministère du commerce appuyé par les services spéciaux de lutte contre la drogue et le crime organisé semble retentir dans presque tous les milieux socio-professionnels du pays. Même à l’hémicycle des voix s’élèvent pour saluer cette action. C’est le cas du député de l’UFDG Dr Ben Youssouf Keïta.

Président de la commission santé à l’assemblée nationale, Dr Ben Youssouf Keïta s’insurge contre le mutisme des autorités alors que la santé de la population était quotidiennement exposée à ces marques de bouillons qui pullulent le marché guinéen. Il rend par ailleurs un hommage au secrétariat général des services spéciaux de lutte contre la drogue et le crime organisé

« Le service de colonel Moussa Tiégboro Camara est en train de faire du bon travail, parce que son service a réussi à mettre à nu, les conditions inhumaines dans lesquelles nos concitoyens sont en train d’être exploités soit par d’autres concitoyens ou par des étrangers dans les usines qui foisonnent à Conakry et environs. Qu’est-ce que le ministre de l’industrie, des petites et moyennes entreprises et celui du commerce, faisaient tout ce temps, il a fallu que le colonel Tiégboro mette cela à nu. Il n’y a pas seulement que le cube magie, il y a tant de produits que nous consommons qui sont impropres à la consommation qui font que le Guinéen n’a pratiquement plus 75 ans comme espérance de vie » a dénoncé l’honorable Ben Youssouf

A préciser que depuis l’enclenchement de cette opération on constate une guerre de chiffres. Alors que le ministre du commerce Marc Yombouno parle de 23 marques dont une cinquantaine selon un rapport, dit-il, du laboratoire de contrôle de qualité, les services spéciaux de Tiégboro évoque une centaine de marques dont neuf seulement sont propres à la consommation selon une analyse faite ailleurs

LEAVE A REPLY