Liberté de la presse : ‘’Dans ce classement, RSF a été clément vis-à-vis de la Guinée’’ a réagi Sanou Kerfalla Cissé président de l’Urtelgui

0
227

Le président de l’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée –URTELGUI- a exprimé tout son étonnement sur le rang qu’occupe la Guinée dans le dernier classement de Reporters Sans Frontières rendu public cette semaine. La Guinée occupe la 104ème place sur 180 soit un recul de trois places (101ème dans l’avant dernier rapport). Pour le président de l’Urtelgui Sanou Kerfalla Cissé les faits contre les journalistes et les médias sont tellement graves que la Guinée ne mérite pas ce classement

Invité ce jeudi dans l’émission Comprendre l’actualité sur Sabari FM, Sanou Kerfalla Cissé conclue que ce rapport a été clément vis-à-vis de la Guinée dont seul le gouvernement se devrait de réagir. Mais au regard des faits comme, a-t-il rappelé, l’agression physique et destruction des équipements du travail des journalistes par les gendarmes de l’ECO 3 de Matam le 31 octobre 2017, l’agression du siège d’Hadafo Médias, l’attaque d’un véhicule de reportage d’Evasion, le rapport de RSF concernant la Guinée me parait léger. Egalement président du groupe de presse Afric Vision dont les locaux ont été également saccagés le 21 septembre 2011, Sanou Kerfalla Cissé, selon ses propres mots, annonce des mesures en concert avec ses pairs présidents des autres associations de presse (AGEPI et AGUIPEL notamment) pour la suite des dossiers dont l’agression sauvage des journalistes par les gendarmes pendant devant les juridictions. Comme indice, l’ONG Reporters Sans Frontières évoque entre autres la menace et la mise en exécution de la fermeture des radios par le président Alpha Condé dont le régime était alors secoué par le syndicat de l’éducation

Faut-il rappeler que l’exercice du journalisme se révèle dangereux ces derniers temps en Guinée. En témoigne la tentative d’atteinte à la vie du journaliste Abdoul Latif Diallo du site dépêcheguinee et récemment la tentative d’enlèvement de l’animateur Aly Leno Bongo. Des faits qui ne devraient échapper à RSF dans son prochain rapport et qui risquent d’enfoncer davantage la Guinée dans le lot des pays qui ont du mépris pour ce métier

LEAVE A REPLY