L’honorable Ben Youssouf Keïta répond à la tribune de l’UFC : ‘’Nous laissons les bruits se passer, et nous nous continuons notre chemin’’

L’honorable Ben Youssouf Keïta député de l’UFDG à l’Assemblée nationale a réagi à la dure tribune de l’Union des forces du changement contre le président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo.

‘’On ne parle pas comme ça en l’air, quand vous avez un certain niveau de responsabilité, vous devez en affirmant des propos, les étayer avec des dates, des heures, des chiffres précis, c’est ce qui peut vous rendre crédible. C’est facile d’accuser mais ce qui est clair c’est que Cellou Dalein reste l’opposant numéro 1 de monsieur Alpha Condé, celui qui l’empêche de dormir et celui qui va assurer l’alternance, il n’a rien à arranger en cachette ou en catimini avec monsieur Alpha Condé’’ a réagi Dr Ben Youssouf Keïta

Parlant du contrat de concession du port autonome de Conakry avec la société turque Albayrak dont le commentaire de Cellou a valu ladite tribune, le député Ben Youssouf Keïta soutient que le ministre Aboubacar Sylla ne saurait se dédouaner. ‘’Il est clairement démontré que la cession d’une partie du port autonome de Conakry aux turcs n’est pas à l’avantage des travailleurs non seulement du port mais aussi à l’avantage futur de la Guinée. Et c’est le ministre qui a chapeauté finalement qui a fait signer le contrat c’est le président de l’UFC et c’est ce qu’on peut démonter, en dehors de ça nous ne trouverons absolument rien à dire, nous laissons les bruits se passer, et nous nous continuons notre chemin’’ a conclu le président de la commission santé à l’Assemblée nationale

Il faut rappeler que sur une radio privée de la place, le président de l’UFDG avait estimé qu’Aboubacar Sylla ancien porte-parole de l’opposition aurait passé un deal avec le président Alpha Condé pour sa rentrée dans le gouvernement. La suite, c’est cette ‘’lettre à un petit politicien’’ dans la tribune intitulée ‘’Tragédie d’un opposant’’

http://accentguinee.com/lufc-savonne-cellou-dalein-la-tragedie-dun-opposant-lettre-a-un-petit-politicien/

LEAVE A REPLY