Les raisons de la démission de Makanéra Kaké, parole de l’opposition républicaine

Après la marche de l’opposition républicaine empêchée ce mardi 23 octobre 2018 par les forces de sécurité, Makanéra Kaké a démissionné de son poste de porte parole au sein de cette entité politique. Joint au téléphone ce mercredi 24 octobre 2018 dans l’émission ‘’Comprendre l’actualité’’ sur Sabari FM, Makanéra Kaké a évoqué les raisons de cette décision. Décryptage :

« Je ne me bat pas pour être maire simplement, je me bat pour des valeurs partagées avec l’UFDG et tous les membres de l’opposition républicaine. Je suis frustré du fait qu’ils ont tenu double langage ou tout simplement de deux poids deux mesures. Aujourd’hui on appelle aux gens de manifester parce que à Kindia, selon eux, les accords n’ont pas été respectés et il y’a eu des écarts de langage pour dire que tel est de tel communauté il ne doit pas être maire, mais la même chose a été soutenue par l’UFDG à Boké. D’abord nous avons dit que personne ne doit soutenir le RPG Arc-en-ciel, mais c’est l’UFDG qui a élu le maire du RPG Arc-en-ciel de Boké, et les gens du RPG Arc-en-ciel selon les sources, il a été dit qu’un Diakhanké ne pouvait pas être maire là-bas parce que le candidat de l’UFR était un Diakhanké, malheureusement l’UFDG a soutenu cette équipe qui avait dit ça selon les gens » a affirmé Makanéra Kaké.

Marche de l’opposition républicaine empêchée

« Je ne me reconnais pas dans ce combat parce que je ne sais pas qu’est-ce qu’on dénonce lorsqu’on a fait la même chose ailleurs, on dénonce quoi ? Les gens disent que j’ai quitté l’UFDG, mais je n’ai jamais appartenu à l’UFDG, je suis président d’un parti politique… »

LEAVE A REPLY