Les opposants dispersés à coup de gaz lacrymogène

Les jours de manifestations de l’opposition se succèdent et se ressemblent depuis quelques semaines maintenant au point qu’une frange de l’opinion estime qu’il est temps pour Cellou Dalein et ses paires de penser à une autre stratégie pour faire valoir ses revendications. Ce jeudi, elle avait appelé ses militants à une marche dont l’itinéraire était l’esplanade du stade du 28 septembre (Dixinn) à l’esplanade du palais du peuple à Kaloum. Seulement cette marche a été tuée dans l’œuf

Partis du domicile privé du chef de file de l’opposition à Dixinn, les opposants ont été stoppés net par les agents de la police déployés sur les voies menant à l’axe indiqué. Ils ont été finalement dispersés à coups de gaz lacrymogène. Obligés alors de se rebrousser chemin

Si d’aucuns dénoncent une privation d’un droit constitutionnel, d’autres par contre saluent cette interposition de l’Etat pour la simple raison que c’en est de trop ces manifestations dont les raisons profondes semblent être dépassées. Au sein de la même opposition, des acteurs se sont démarqués en optant pour une autre stratégie. C’est le cas de Faya Milimono du BL qui a opté pour une grève de la faim en lieu et place de ces manifestations de rue dont le dernier bilan fait état d’une centaine de morts

*Photo: mosaiqueguinee

LEAVE A REPLY