Maison centrale: le CNRD accorde la liberté à plusieurs détenus politiques

0
49

48 heures après avoir renversé le président Alpha Condé, le comité national de rassemblement et du développement multiplie des gestes d’apaisement du climat socio-politique incertain depuis la réélection du désormais ex-locataire de Sekhoutoureyah pour un 3e mandat

Ainsi après le démantèlement des PA qui constituaient des symboles de privation des libertés individuelles et collectives notamment sur l’axe Le Prince, le colonel Mamady Doumbouya chef de la junte au pouvoir vient d’ordonner la libération de plusieurs détenus qui croupissaient à la maison centrale. Parmi lesquels, ceux qualifiés de prisonniers politiques

Entre autres, Ismaël Condé, Abdoulaye Bah et Étienne Soropogui tous de l’UFDG le principal parti de l’opposition