L’Assemblée nationale adopte à l’unanimité la loi de programmation militaire 2021-2026

2
197

Avec 79 députés présents sur 114, la plénière de l’assemblée nationale s’est tenue ce samedi 19 décembre 2020. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour: l’examen et l’adoption du projet de loi de programmation militaire 2021-2026.

Selon le rapporteur de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale, Amara Traoré, la loi de programmation militaire traduit la volonté du Président de la République de poursuivre la mise en œuvre de la réforme du secteur de sécurité, à l’effet de répondre aux menaces liées à un environnement international dégradé et imprévisible.

Poursuivant, il fera savoir que « pour atteindre ces objectifs, le présent projet de loi prévoit au budget global d’un montant de quatre mille huit cent trente-six milliards deux cents soixante-treize millions six cent vingt-neuf mille (4.836.273.629.000) francs guinéens, en baisse de deux cent soixante-onze milliards sept cent trente-un millions cent cinquante-six mille (271.731.156.000) francs guinéens par rapport au montant global du projet de loi de 2015-2020 » a déclaré Amara Traoré

Soumis au vote, le projet de la loi de programmation militaire 2021-2026 a été adopté à l’unanimité par les parlementaires.

Prenant la parole, le ministre de la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, a déclaré qu’il n’est point surpris par l’intérêt que ce projet a suscité auprès de l’ensemble des députés. « La Guinée n’est pas à l’abri des menaces sécuritaires qui secouent la sous-région, l’Afrique et le reste du Monde. L’adoption et la mise en œuvre de cette Loi permettront à notre Armée de renforcer ses capacités opérationnelles en vue de maintenir la sécurité et l’intégrité du territoire de notre Nation qui a toujours su préserver sa stabilité. Ce, en dépit de toutes les turbulences qui se produisent autour de nous. Au moment où la Guinée amorce un nouveau tournant historique, il est encore plus important que notre outil de défense réponde aux aspirations définies par la Réforme du Secteur de Sécurité qui sont celles de devenir une Armée bien formée, bien équipée, bien entrainée et capable de faire face à ses missions. Je suis certain que les réponses que j’ai données lors de mon dernier passage et celles qui ont été fournies par les services techniques de mon département, vous ont suffisamment édifiés et vous permettront d’apprécier en toute souveraineté. Au nom du Chef suprême des armées, au nom des organismes de commandement de l’Armée et à mon nom personnel, je voudrais vous remercier, vous personnellement Monsieur le Président et à travers votre haute personnalité, l’ensemble des Députés, pour toute l’attention que vous avez bien voulu accorder à moi-même et à ma délégation » s’est exprimé le ministre Mohamed Diané

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY