Kassory chez Cellou: ce que les deux se sont dits

0
203

Le nouveau Premier Ministre Kassory Fofana a rendu une visite de courtoisie à ElHadj Cellou Dalein Diallo,  chef de file de l’opposition guinéenne et à l’ensemble des partis politiques représentés dans cette opposition républicaine ce lundi 04 juin 2018 au quartier général de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Au sortir de la rencontre, les deux hommes se sont adressés à la presse.
Ibrahima Kassory Fofana « Le message livré à monsieur le président de l’UFDG est le message de fraternité, d’amitié et d’invitation de la part de son grand frère professeur Alpha Condé. Une invitation à la poursuite du dialogue social pour qu’ensemble nous contribuons à la stabilité de ce pays, à faire l’économie des morts qui sont aujourd’hui les conséquences fâcheuses des manifestations politiques… »

Ensuite, enchaine le PM, « Monsieur le président de l’UFDG, chef de file de l’opposition, est bien ouvert à ce dialogue,  partage ces valeurs républicaines d’aider à la stabilité du pays mais demande au gouvernement des efforts pour créer des conditions de paix….. »

Kassory de renchérir, « Nous avons pris notes de ce point de plainte,  nous avons pris note également de sa décision de nous saisir d’un mémorandum de tout ce qui bloque où risquerait de bloquer le dialogue sociopolitique. Nous attendons cela avec impatience. Constitutionnellement, le premier ministre que je suis,  il est de mon devoir de promouvoir ce dialogue là afin de garantir la paix sociale et la cohésion sociale,  politique même entre agraisseur il y’a un minimum de courtoisie qui devrait permettre d’entretenir des relations conduisant à la paix sociale…Je pense que dans les semaines ou mois à venir,  nous travaillerons mains dans les mains avec l’opposition républicaine conformément à la volonté de mon chef pour améliorer le climat social » espère Ibrahima Kassory Fofana

De son côté, Cellou Dalein Diallo, s’est réjouit de cette visite avant d’exprimer sa disponibilité à oeuvrer pour la stabilité dans le pays. Il nous a fait part de sa volonté de promouvoir le dialogue et de contribuer ainsi, à la restauration de la confiance et à la préservation de la paix. Nous avons marqué notre accord de collaborer à un tel projet. La promotion d’une Démocratie apaisee , la protection des droits humains et des libertés fondamentales constituent les valeurs pour lesquelles nous nous battons. Si du côté du gouvernement le tout nouveau premier ministre que nous connaissons parfaitement s’engage sur cette voie il trouvera au sein de l’opposition des partenariats loyaux et engagés à conduire de telle politique dans notre pays… »

Cellou a ensuite les raisons du choix de la rue pour we faire entendre. « Nous allons essayer de lui expliquer pourquoi nous étions souvent dans la rue. C’est pas notre premier choix.  Notre choix c’est de privilégier le dialogue et la concertation pour aplanir nos divergences. Si le dialogue conduit à un accord politique,  nous sommes souvent rendus compte qu’il n’ y a pas eu d’efforts   du côte du gouvernement pour appliquer le contenu de ces accords…. » s’est indigné le chef de file de l’opposition

Cellou d’inviter son hôte « j’ai demandé à mon ami Kassory de faire en sorte que la confiance soit restaurée. La restauration de la confiance suppose le respect des accords. Il a promis de s’engager résolument dans cette voie et moi aussi je l’ai dis que dans ce cas je serai un partenaire loyal parce que ce sera pour l’intérêt supérieur de notre pays et nous faisons la politique pour améliorer les conditions de vie des populations mais surtout pour leur permettre d’exercer pleinement les droits qui leurs sont reconnus dans les lois de la République….Nous avons à sa demande,  promis de lui déposer un mémorandum pour justement faire état de tous les sources de conflits et l’origine de la crise actuelle pour que rapidement on n’essaye de s’en sortir avec une resolution juste et equitable

Dans ce déplacement chez le chef de file de l’opposition, le premier ministre était accompagné de Dr Mohamed Diané ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles et le Général Bourema Condé, Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Diop Ramatoulaye Diallo

LEAVE A REPLY