Kaleyah : Remise de diplômes de fin de formation à 175 gendarmes d’officiers et sous-officiers

La réforme des forces de défense et de sécurité se poursuit. Il y a quelques jours plus de 500 gendarmes et policiers recevaient leurs diplômes de fin de stage à l’école nationale de la gendarmerie. Ce vendredi 01 février 2019, près de 175 officiers et sous-officiers de la gendarmerie nationale ont reçu les leurs à l’issue d’une dans diverses disciplines. La cérémonie a eu lieu à l’Ecole nationale de la gendarmerie de Kaleyah, préfecture de Forécariah  en présence du Haut commandant de la gendarmerie nationale, du chef de cabinet du ministère de la défense, des autorités préfectorales ainsi que les corps diplomatiques et consulaires.

Ce sont au total, 175 gendarmes à bénéficier de cette remise après une formation théorique et pratique de six. Au nom de ses collègues, commandant Mamadouba Yansané, porte-parole des récipiendaires, a exprimé sa satisfaction à l’endroit du Haut commandement de la gendarmerie tout en revenant sur les notions apprises durant la formation. «Durant cette formation de six mois, nous avons bénéficié des enseignements dans les  matières suivantes: le maintien et le rétablissement  de d’ordre public appelé la gestion démocratique des foules, la photographie, la tactique, l’éthique et la déontologie, etc….»

A son tour, le Commandant Patrice LAGADEC, conseiller du Haut commandant de la gendarmerie nationale, qui a assuré la formation, il a interpellé les récipiendaires sur leur rôle après la formation. «Soyez-fiers d’arborer ces brevets, de montrer ces diplômes et attestations. Mais, lorsque vous franchirez les portes de cette école, vous devrez impérativement mettre en application toutes ces connaissances et ces préceptes, devenir des référents et des animateurs dans vos unités…»

Le Haut commandant de la Gendarmerie nationale, directeur de la justice militaire le général Ibrahima Baldé a réitéré quelques requêtes à l’endroit de l’autorité. «Ces formations viennent en complément des formations et des cours de perfectionnement des sous-officiers de la gendarmerie. Il également impérieux d’accroître mais capacité d’accueil, l’amélioration. Des infrastructures d’entraînement et des équipements en vue de recevoir un plus grand  nombre  de stagiaires ainsi  que le professionnalisme de l’encadrement >>

 Fodé BAYO

Envoyé spécial

LEAVE A REPLY