Justice : l’affaire opposant le journaliste Mohamed Mara à l’activiste Cheick Affan de nouveau renvoyée

0
209

Alors que toutes les parties étaient présentes pour l’audience de ce lundi 22 février 2021, au tribunal de première instance de Mafanco, le ministère public a demandé le renvoi du procès à la quinzaine, pour des raisons de santé du substitut en charge du dossier

Du côté de la défense, elle n’a pas trouvé d’objection à cette demande du ministère public. Par contre, la partie civile, de son côté, s’est opposée à la demande du parquet en demandant au tribunal d’ordonner les plaidoiries et réquisitions puisque d’après elle, le ministère public est régi par le principe de l’indivisibilité.

Après moult tractations, le juge a répondu favorablement à la demande du parquet en renvoyant le dossier au 8 mars pour les réquisitions et les plaidoiries. Au sortir de l’audience, l’avocat de Mohamed Mara n’a pas caché sa déception pour ce renvoi. « C‘est le principe de l’indivisibilité du parquet parce que n’importe quel autre substitut du procureur pourrait s’occuper du dossier. Cette audience, c’est comme une femme enceinte qui est en état d’accouchement donc quoi qu’il en soit, il va falloir qu’il accouche soit naturellement ou par forceps c’est-à-dire, on force le bébé à sortir. Mais il va falloir que cette audience ait lieue. Je repars en France pour revenir dans deux semaines », s’est exprimé Maitre Dramé Alpha Yaya

A rappeler que Cheick Affan est poursuivi pour menace de mort, diffamation, injures, diffusion des données portant atteinte à la dignité humaine au préjudice du journaliste-chroniqueur, Mohamed Mara. Des faits prévus et punis par les articles 28 ; 36 ; 26 ; 27 de la loi sur la cybersécurité en République de Guinée