Interdiction d’une AG du Slecg : Le préfet de Labé rejette les accusations du SLECG

0
244

‘’Les autorités préfectorales de Labé nous (slecg, ndlr) ont empêché de tenir notre assemblée générale’’ ont dénoncé les responsables de la branche Labé du syndicat libre des enseignants de Guinée. Faux, a rétorqué le préfet de Labé Safioulaye Bah

Joint au téléphone ce matin par nos confrères de Sabari fm, le préfet a tout d’abord précisé ‘’ce sont des représentants du Slecg qui sont arrivés à Labé depuis le samedi, ils ne sont pas venus vers nous, nous avons vus des messages véhiculés dans les téléphones appelant à une assemblée générale dans l’amphithéâtre alors que c’est un bâtiment administratif qui sert actuellement de local pour les sessions de rattrapage pour les élèves, nous les avons alors invités à venir nous voir parce qu’il y a une procédure pour avoir l’acquisition d’un tel bâtiment faute de quoi la rencontre ne peut pas y se tenir’’ a expliqué Safioulaye Bah. Il n’y a-t-il pas des non-dits dans cette décision ? Lui a-t-on posé comme question. Le préfet de Labé est catégorique. ‘’À l’Université il y a deux groupes (enseignants) qui s’affrontent donc en les faisant venir au CFP en ville ici il y avait un risque d’affrontements des deux groupes c’est pour éviter tout trouble nous avons demandé aux syndicats de sursoir à leur rencontre’’ a-t-il expliqué avant de soutenir qu’à Labé ‘’ils n’ont jamais interdit une manifestation mais cela doit obéir à une certaine procédure’’

Face à la menace du bureau exécutif du slecg sous la houlette de son secrétaire général Aboubacar Soumah qui a convoqué une réunion extraordinaire ce jeudi même pour dénoncer ce qu’il qualifie d’immixtion dans les affaires syndicales, le préfet Safiou Bah répond. ‘’Ils sont libres de se réunir ici à Labé et nous sommes également chargés de maintenir la quiétude et éviter tout affrontement entre différents groupes qui composent les citoyens de Labé, j’espère qu’ils seront sages, ils comprendront qu’il n’y a rien en dessous de notre part. C’est surtout d’éviter qu’il y ait des affrontements parce qu’il y en a eu à l’université entre les deux groupes du slecg’’ a réagi la première autorité de Labé

LEAVE A REPLY