Inédit: Un hôtel à Conakry licencie trois employés pour avoir cassé un pot de fleurs

0
109

Les travailleurs de l’hôtel Sheraton Grand Conakry, dénoncent l’abus d’autorité de la direction qui a licencié trois de leurs collègues qui auraient cassé un pot de fleurs accidentellement. Ils exigent la réintégration de leurs délégués syndicaux. Ils l’ont fait savoir ce jeudi 12 novembre à travers une conférence de presse tenue à Conakry.

Mohamed Saliou Sampil équipier et l’un des employés licenciés s’explique . << le pot de fleurs a été cassé dans la nuit du 18 août 2020 par moi-même pendant que je débarrassais le linge sale. Vous savez, il y a trois ascenseurs dans l’hôtel. Un pour le personnel, un pour les clients et le troisième pour les travailleurs. Comme il pleuvait beaucoup cette nuit, j’ai  emprunté l’ascenseur des clients mais dans la salle, j’ai trouvé qu’une plaque de distanciation sociale est tombée. Le temps pour moi de soulever la plaque, le chariot à percuté le pot de fleurs. Les chefs syndicaux ont été informés et ils ont mené des négociations avec la direction mais malheureusement les deux syndicats plus moi-même ont été licencié >> a-t-il évoqué


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY