Humanitaire : L’Amicale des étudiants de la 40e promotion de la FDSEG de Gamal au secours des démunis

Les étudiants de la 40ème promotion de la faculté de Droit, des sciences économiques et de Gestion de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry réunis en amicale du même nom ont organisé ce dimanche 26 mai la traditionnelle lecture de saint coran suivie de dons de vivres. C’est la grande mosquée Fayçal de Conakry qui a servi de cadre à cette cérémonie. La cinquième du genre

Des vivres composés de riz, de la viande, du lait et du sucre ont été distribués aux plus nécessiteux et une autre partie sera remise à un orphelinat. Tout ceci en cette période de pénitence. Histoire de bénéficier beaucoup plus des récompenses du mois bénis de ramadan qui en ce dimanche 26 mai est à son 21ème jour.

Il faut signaler que c’est une amitié d’au-moins 18 ans (depuis le campus universitaire de Foulaya en 2001) dont l’objectif, indiquent ses membres, est de se porter mutuellement assistance, main dans la main, pour faire avancer leur promotion et surtout chercher à faire bouger chacun dans ce qu’il est en train d’entreprendre. A travers des sacrifices une manière d’implorer le bon Dieu pour l’émergence de leur promotion.

« Nous continuons à apporter ces dons aux personnes nécessiteuses parce que nous sommes convaincu que c’est un acte de bienfaisance. Et un acte de bienfaisance vous êtes tenu de le faire à chaque fois que vous sentez que ça fait du bien aux autres. Avec nos professeurs, nos religieux qui nous conseille toujours par rapport à cet acte de bienfaisance surtout à une période aussi mieux placée que le Ramadan, la 40e promotion, toutes localités confondues de l’extérieur et de Conakry ici se sont donné la main pour organiser sur la base de leur sueur ce sacrifice » a expliqué Abass Yansané président de ladite amicale.

En présidant cette cérémonie, le premier imam de la grande mosquée de Conakry, El Hadj Mamadou Saliou Camara a donné toute une portée significative à cette amicale avant d’invoquer le créateur à répandre sa grâce sur elle.

« Vous avez étudié ensemble malinké, soussou, peulh et forestier. Musulman et chrétien ensemble et jusqu’au jour d’aujourd’hui vous vous donnez les mains vraiment je vous félicite et je prie Dieu que vous évoluez chaque jour. Ceux qui ont de la place je vous exhorte à aider les autres c’est ça la bonne initiative que Dieu nous donne longue vie » a formulé cet homme de Dieu

Venu prêter mains fortes à ceux qu’ils ont vu défiler dans leurs mains à l’université, le recteur de l’université de Sonfonia a exhorté ses anciens étudiants à multiplier leurs bonnes actions « Ce que vous faites c’est vraiment salutaire pour les personnes démunies pendant un temps bien indiqué le mois de jeun, le mois de sacrifice, je ne peux me taire face au discours du grand imam de la grande mosquée Fayçal c’est un discours extrêmement riche ils nous a bénis, nous en sommes heureux je voudrais que chacun de vous rentre ragaillardi parce que nous sommes sur le bon chemin » a souligné Amadou Oury koré Bah

Pour cette première journée d’activité, la cérémonie a pris fin par la lecture du saint Coran à l’endroit de la promotion et de ceux qui sont décédés afin que Dieu leurs accordent le pardon et le paradis. Par ailleurs il faut noter que d’autres activités sont prévues juste après le mois de Ramadan à savoir entre autres la remise des vivres aux orphelinats et de dons dans certaines églises de la capitale.

Témoignages de quelques membres et encadreur

Hadja Nagnouma Faro cheffe de cabinet du ministère du budget

« C’est le mois de la solidarité, le mois du pardon et le mois du partage. C’est une action salvatrice donc ils sont sur la voie du seigneur. Ce qui me marque de plus, c’est qu’ils pensent à leurs enseignants moi qui vous parle j’ai été leur professeur et leur cheffe de département à l’université de Conakry, ça veut dire qu’ils sont reconnaissants et qu’ils ont une grande gratitude par rapport à ceux qui les ont formés, ça nous en sommes très fiers »

 

Mamadou Gando Bah (membre) : « Habituellement nous organisons à la veille de Laylatoul Gadr mais cette fois si les gens ont décidé de le faire un peu plutôt à cause de la fatigue qui est souvent là. Mais l’esprit reste toujours le même c’est venir vers les pauvres, les nécessiteux ceux qui sont dans le besoin et c’est pourquoi nous organisons ce sacrifice »

Ramata Condé (membre)

« Cette promotion en plus de la solidarité qui existe entre nous, nous pensons aux autres pour preuve nous pensons aux démunis chaque année du mois saint de Ramadan en plus nous organisons des lectures de Coran. Ce que nous voulons pour cette promotion c’est de voir des ministres, des hauts cadres de l’administration et nous pensons un jour cela va arriver parce que notre association est très bien structurée »

Mohamed Kelefa Camara (membre)

« C’est un sentiment de satisfaction et de bonheur que nous les amis nous soyons liés par l’école, nous avons décidé d’être liés pour la vie. Le secret de cette promotion je pense que c’est l’amitié et c’est l’entraide nous sommes venus de différents horizons en 2000 et nous avons été logés ensemble à Foulaya donc c’est là-bas que nous avons développé cette relation amicale

LEAVE A REPLY