Devoir de mémoire : Les larmes du micro (Par Macka Traoré)

Le micro pleure, il a perdu son compagnon, sa voix, son âme, son ami, son amour, son maître.

La joie pleure ce matin, il n’a pas de son, plus de sens, il a perdu l’essence, l’énergie et le câble de la régie. Le micro, pleure, pleure … il a perdu Amani sur scène avec sa joie et son élégance, le micro attend les News de Kadi Moss dans le morning, il n’entend plus ses éclats de rire dans le 16 18.

Le micro ne sent plus les doigts de son Prinsco ou de Michel Tolno.

Le micro pleure ses maîtres, ces anges qui donnaient sens à sa vie, il adorait leurs différences, les voix fines, graves, apaisantes, posées, dynamiques.

Le Micro pleure ses missionnaires pour le peuple, les garants de la bonne humeur au service de l’immortel sourire.

Le micro n’arrêtera pas de pleurer Duplex, car l’émission sons et rythmes de Guinée ne raisonnent plus de la même ardeur.

Le micro est triste, par ce qu’il n’aura plus le privilège d’entendre les analyses de Ansoumane Jean Paul Bangoura. Le micro réclame Abdoulaye Bah pour ses chroniques fictions qui nous transportaient dans une autre dimension ou encore Ablaye Diogo Barry pointu dans ses analyses économiques.

Le Micro pleure Elhadj Mohamed KOULA, pour ses écrits, son courage et sa passion pour l’information.

Avec toi Micro nous pleurons notre famille, nos amis nos collaborateurs.
Prends courage compagnon, sèche tes larmes mon ami, t’en perdras encore des Maîtres, Mais il t’en restera toujours d’autres à tes lèvres pour t’envoyer l’amour, la joie et la bonne humeur.

MACKA TRAORE

Cette liste non exhaustive peut être complétée par chacun d’entre vous .

LEAVE A REPLY