Guinée: la CEDEAO durcit sa position contre la junte militaire

0
108

Les chefs d’États et de gouvernement de la CEDEAO durcissent leur position vis-à-vis des nouvelles autorités de Conakry. Réunis ce jeudi à Accra en session extraordinaire sur les situations au Mali et en Guinée, les présidents de l’organisation ouest-africaine n’ont pas fait de cadeau à la junte qui a procédé à un changement de régime par la force le 5 septembre dernier

Outre la libération sans conditions du président déchu Alpha Condé et le retour à l’ordre constitutionnel, les chefs d’État de la CEDEAO décident de l’interdiction de voyage et le gel des avoirs financiers des membres du CNRD et de leurs familles. Ils exigent également la tenue des élections présidentielle et législatives dans un délai de six mois

Une nouvelle mission arrive à Conakry ce vendredi. Comment le colonel Mamady Doumbouya et le CNRD vont-ils réagir à ces mesures? C’est toute la question au moment où le jeune colonel a réitéré aux politiques et diplomates accrédités en Guinée qu’aucun calendrier individuel ne sera pris en compte encore une pression et injonction de qui que ce soit