Grève du SLECG: De la grève de la faim à la rue, Dr Faya prêt à tout

Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée sous la direction d’Aboubacar Soumah appelle à une marche de protestation le lundi 7 janvier à Conakry pour, dit-il, faire plier le gouvernement sur la revendication d’un salaire de base de huit millions de franc guinéen

Une revendication face à laquelle le gouvernement appose un refus catégorique. Ainsi après le gel de salaires des grévistes, le gouvernement menace de radier dans les prochains jours les enseignants qui continueraient à observer le mot d’ordre de grève qui paralyse le secteur depuis octobre passé

Dr Faya Milimono président du BL bloc libéral se dit favorable à la marche projetée par le SLECG. Ce, quelques jours seulement après quatre jours de grève de la faim. « Nous ne soutenons pas huit millions, nous ne savions pas ce que le gouvernement peut payer mais ce n’est pas une affaire du BL, de l’UFDG, de l’UFR et même du RPG Arc-en-ciel mais c’est l’avenir de tous qui se sent menacer par cette position du gouvernement de Kassory » a réagi le président du BL au JT d’Evasion. Il appelle ainsi tous les acteurs et militants à se joindre au SLECG pour cette marche du lundi. Faut-il craindre une politisation du combat?

En tout état de cause, le SLECG n’entend pas fléchir dans ce bras de fer avec l’Etat malgré cette menace de radiation qui plane sur la tête des grévistes

LEAVE A REPLY