FNDC: Ibrahima Diallo chargé des opérations visé par une convocation pour « trouble à l’Etat » (copie)

0
450

Sale quart d’heure pour les opposants au régime de Conakry. La tension monte à un peu plus de 72 heures de l’appel à manifestation du Front national pour la défense de la constitution de Mai 2010. Le pouvoir plus que jamais déterminé à étouffer la menace avant le jour J. Du moins ce qui semble se dessiner avec la série de descentes policières aux domiciles de certains membres du FNDC

Dans un précédent article, notre rédaction se faisait écho des hommes armés postés devant le domicile de Ben Youssouf Keïta membre du bureau politique national de l’UFDG. Il y a quelques minutes, une convocation pour « trouble à l’Etat » a été flanquée à Ibrahima Diallo le chargé des opérations du FNDC avec sommation de se présenter dès réception de la convocation signée division investigations criminelles du ministère de la sécurité

Dans une communication sur sa page, le FNDC prend à témoin l’opinion sur ce qu’il qualifie d’intimidation face à la quelle il n’entend pas céder. Par ailleurs, il martèle sa volonté de manifester le lundi 20 juillet pour demander le départ d’Alpha Condé. Les prochaines heures pourraient être agitées


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY