Fichier des enseignants : Exclu de la commission de recensement, le SNE s’insurge

Le syndicat national de l’Education en abrégé SNE est monté au créneau pour dénoncer son exclusion dans l’opération de toilettage du fichier des enseignants attendu dans les prochains jours. Cette opération est une partie intégrante du dernier accord entre l’Etat et le SLECG ayant aboutit à la suspension de la grève dans le secteur de l’éducation

Au micro de notre reporter, le secrétaire général de SNE Michel Pépé Balamou déclare « notre réaction elle est négative d’autant plus que c’est un recensement transversal et lorsque un recensement est dit transversal c’est un recensement qui doit intéresser tous les syndicats qui évoluent au niveau du système éducatif et nous avons émis le besoin de participation à ce recensement c’était pour apporter une certaine transparence, traçabilité, visibilité à toutes les étapes du processus de recensement et alors le SLECG ayant peur de beaucoup de paramètres, n’a pas voulu nous associer et pourtant il accepte que le gouvernement qui a un pied sur le véhicule le gouvernement qui a fabriqué les fictifs ce gouvernement qui cache les fictifs travaille avec lui. Donc c’est de l’égoïsme, c’est une querelle d’égos de leadership tout simplement de la part du SLECG donc tout recensement qui se fera pour nous et sans nous est contre nous. Le SLECG, à lui seul, dit se donner l’exclusivité de ce recensement alors que dans le système éducatif, il y a plusieurs structures syndicales. Et, vous n’êtes pas sans savoir qu’au temps fort de la grève, Aboubacar Soumah avait demandé, lors d’une de ses assemblées générales, de lui remonter la liste générale de tous les enseignants qui vont en classe. Donc, nous sommes inquiets.»

Les prochains jours, le syndicat national de l’Education envisage de lancer lui aussi un recensement parallèle à indiquer son Secrétaire général.

Bimbirico Barry

LEAVE A REPLY