Fermeture annoncée des cimetières de Bambeto : les assurances du Ministre de la Ville Dr Ibrahima Kourouma

0
205

La décision de fermer les cimetières de Bambeto à lire dans un courrier transmis par le Ministre de la Ville et de l’aménagement du territoire au ministre secrétaire général des affaires religieuses a suscité de vives polémiques dans la cité au point de jeter en pâtures Dr Ibrahima Kourouma le ministre signataire dudit courrier
Interrogé par les journalistes de Fim FM une radio locale de la place, le chef du département de la Ville a tenu à éclairer la lanterne de l’opinion sur les bien-fondés de cette décision. ‘’Ce qui est d’abord fondamental c’est que nous avons du respect pour les corps, pour les morts, nous sommes tous humains, nous allons tous mourir et nous serons tous enterrés dans un cimetière. Notre souci aujourd’hui, c’est de faire en sorte que les corps soient respectés. Je tiens à préciser que la fermeture définitive d’un cimetière ne se fait pas de cette façon, pour le faire il y a beaucoup de préalables mais nous ne sommes pas à ce niveau.’’ a-t-il souligné avant d’expliquer les motivations profondes de cette décision

‘’Vous savez nous sommes actuellement sur les travaux des VRD c’est-à-dire voiries et réseaux divers du Centre directionnel de Koloma. La seule chose qui nous a animée à demander ceci c’est pour une période le temps pour nous de finir les travaux et que ces travaux puissent se faire sans pour autant nuire aux populations. C’est une situation temporaire, elle durera le temps que durera le terrassement. Il n’y aura pas de démolition de cimetières, aucun cimetière ne sera rasé’’ a rassuré le ministre de la ville

Cette décision, a par ailleurs précisé le ministre Kourouma, est consécutive à l’exécution du plan d’aménagement du site. ‘’Nous travaillerons de telle sorte que les travaux aillent vite’’ a promis le ministre de la Ville et de l’aménagement du territoire

En réaction à des allégations d’une profanation des tombes par l’Etat, le ministre Ibrahima Kourouma rassure. ‘’Nous sommes un pays musulman, nous sommes un gouvernement responsable, on ne va pas profaner les tombes, nous avons du respect pour les corps, nous avons du respect pour les morts, nous faisons en sorte que ces populations ne soient pas mélangées aux travaux’’ a conclu le ministre de la Ville

A noter que la décision de fermeture desdits cimetières rentre en vigueur le 10 mai prochain. Quant aux travaux des VRD ils consisteront à faire des terrassements généraux, l’assainissement, le bitumage et la signalisation des voies, l’éclairage public, l’aménagement des parkings, des espaces verts et aires de jeu