Égypte 3 – Guinée 1: Quelques gros chantiers pour Paul Put avant la CAN

En route pour la 32eme édition de la coupe d’Afrique des nations dont les phases finales se dérouleront sous les pieds des pyramides du 21 juin au 19 juillet prochain, le Syli national a enregistré sa troisième défaite en autant de matchs amicaux disputés. Opposé à l’Égypte, le pays hôte, le Syli s’est incliné sur le score de trois buts à un

Pourtant les guinéens n’ont pas démérité mais des chantiers restent ouverts à Paul Put avant l’entame de compétition le samedi 22 juin face au Madagascar. Parmi lesquels, le doute au niveau des gardiens de but. Grand favori pour tenir les buts du Syli, Aly Keïta n’a pas tout à fait rassuré. À l’image de Naby Yattara et Koné alignés respectivement face à la Gambie (0-1) et au Bénin (0-1), le dernier rempart du Syli n’est pas exempt de tout reproche sur les trois buts encaissés ce dimanche face aux égyptiens. Les pharaons ont été aidés également par une défense parfois passive. La doublure Falette-Seka a affiché des limites.

L’autre souci d’ailleurs le gros pour Paul Put c’est l’animation offensive. Ce meneur de jeu capable de porter l’équipe vers de l’avant. Après ses trois matchs soldés par des défaites, il n’est pas exagéré de penser à une « Nabydépendance » dans ce secteur de jeu. En tout cas, le colmatage avec le replacement d’Ibrahima Traoré n’a su faire oublier l’absence du néo champion d’Europe.

Ce n’est pas tout. Le technicien belge devrait redistribuer les cartes sur les côtés. François Kamano ne confirme pas toute l’attente placée en lui après une saison de feu avec les Girondins de Bordeaux (55 matchs, 13 buts TCC). Par contre, Fodé Bangaly Koïta entré en cours du match semble être un client sérieux.

Pour terminer, il faut noter le gros match de Issiaga Sylla. Le latéral gauche toulousain a rendu une copie conforme d’une de ses grandes soirées en ligue 1. Quant au duo Diawara-Mady, l’absence de ce 10 dérègle un peu leur prestation

Ces chantiers et bien dautres devraient trouver des réponses avant le samedi face au Madagascar. Un match qu’il ne faut pas perdre dans un groupe où le Nigéria est pressenti comme le favori et une équipe Burundaise capable de jouer au trouble-fête

LEAVE A REPLY