Éducation : SLECG version Kadiatou Bah plaide pour une réouverture progressive des classes à partir de juin

0
200

Dans le cadre du respect de la mise en œuvre de l’État d’urgence sanitaire lié à la maladie à coronavirus, les établissements scolaires et universitaires ont été fermés pour endiguer la propagation de la COVID-19.

Après une longue période de fermeture des classe, désormais, les esprits se penchent sur les dispositions à prendre pour permettre une réouverture sécurisée des écoles en cette période de pandémie.

C’est dans cette perspective, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, version Kadiatou Bah, a formulé des recommandations aux autorités en charge du système éducatif. Elles sont de quatres volets :

Pour le plan social, Dame Kadiatou Bah et scie proposent la mise en place des équipes mixtes de sensibilisation (autorités, syndicats, parents, élèves, ONG éducative ; APEAE et autres acteurs) par rapport à la Covid-19.

Ensuite, pour le second volet, le SLECG « prime » recommande des plans sanitaire et sécuritaire, à savoir : « pulvériser les écoles/établissements, avant la reprise effective des cours, installer des kits sanitaires à la rentrée des concessions scolaires et devant toutes les salles de classe, doter suffisamment des masques aux écoles dont le port est obligatoire par tous les acteurs du milieu scolaire, vérifier les températures à la rentrée et à la sortie des concessions scolaires, mettre en place une équipe de santé à l’école/établissement, aménager une salle d’isolement pour des cas suspects, et sécuriser les écoles/établissements par les agents des forces de l’ordre ».

Enfin, en ce qui concerne le Plan Pédagogique, la structure syndicale propose de réduire les effectifs par classe (25 à 30 élèves par salle au maximum) dans le respect de la distanciation social, et d’organiser les cours à double vacation pour des écoles à grands effectifs.

Par conséquent, le SLECG de Kadiatou Bah pense que « si ces mesures sont appliquées, les écoles peuvent rouvrir progressivement à partir du 22 juin 2020, en commençant par les classes d’examens et les classes intermédiaires le 1er juillet 2020 ; sous réserve des conditions climatiques dans certains pays de l’Afrique ».


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 352

LEAVE A REPLY